Estimation du prix des obsèques dans votre ville

Entretien avec le pasteur Helder Pereira – 6 mai 2010

Afin de mieux comprendre comment organiser des funérailles protestantes, obsèques-infos a interviewé Helder Pereira, pasteur à Angers

L’entretien a eu lieu le 6 mai 2010 en région parisienne

Helder Pereira est le pasteur de l’Eglise Adventiste du 7ème jour d’Angers. Il nous fait part de ses connaissances sur les funérailles protestantes pour aider les familles à surmonter l’épreuve difficile qu’est le décès d’un proche. Il répond à nos questions concernant la prise de contact avec les familles et le déroulement et l’organisation de la cérémonie funéraire.

« Pour les familles, c’est toujours un choc, un moment difficile à vivre »

Qui vous contacte ?

Généralement, c’est la famille. Mais il peut arriver que ce soit les agences de pompes funèbres lorsque le défunt n’avait pas de famille.

Comment se passe le premier contact avec les familles ?

Si la distance et le temps le permettent, je me déplace directement au domicile de la famille défunte pour recueillir leurs souhaits et préparer avec eux. Quelques fois, le décès est trop inattendu et douloureux pour la famille, le pasteur peut aider dans le choix de l’entreprise de pompes funèbres et faire les démarches nécessaires avec un autre membre de la paroisse. Il faut faire attention puisque certaines agences de pompes funèbres incluent dans leurs frais les services d’un prêtre. La confusion se fait souvent mais ce n’est pas parce que les obsèques sont chrétiennes qu’elles sont forcément catholiques.

Quelles sont les questions que vous pose la famille ?

Ce sont généralement des questions d’ordre spirituel mais lorsqu’il s’agit des questions pratiques, elles nous demandent souvent si elles doivent obligatoirement venir faire l’office à l’église. En effet, on peut aussi célébrer les cérémonies directement dans les chapelles des cimetières ou des crématoriums voire même dans les maisons de retraites qui en ont une. Pour les questions d’ordre spirituel, elles me confient généralement leurs inquiétudes, leurs douleurs relatives à cette perte. Pour les familles, c’est toujours un choc, un moment difficile à vivre. Le rôle du pasteur est donc un rôle d’accompagnement, d’écoutant et de conseiller voire parfois de réconciliateur lorsque les familles sont en crise relationnelle.

Comment s’organise la cérémonie ?

Dans tout les cas, dans une cérémonie protestante, ce sont les vœux et la foi du défunt qui sont mise en avant. Les souhaits de la famille sont tout aussi importants puisqu’ils donneront le ton de la cérémonie. Durant celle-ci, la famille peut intervenir durant le mémorium. Il s’agit d’un moment où l’on revient sur la vie du défunt. Un discours peut être écrit par un membre de la famille et lu à ce moment là. Certains textes peuvent aussi être lus par la famille ou plus généralement par le pasteur. Le choix de ces textes est fait par la famille. Ce sont généralement des textes bibliques.

Le pasteur participe-t-il à la mise en terre ?

Le pasteur accompagne les familles et participe généralement à tous les services de la levée du corps à la mise en terre. Lors de la mise en terre, le cortège est placé judicieusement autour du cercueil et le pasteur fait alors un court service religieux avec un ou deux textes bibliques. Le but de ce service est d’aider les familles à vivre ce moment difficile en mettant l’accent sur l’espérance chrétienne et aussi la foi du défunt pour les aider à faire leur deuil. Une personne de la famille peut aussi choisir de dire quelque chose à ce moment.

Vient ensuite le moment des adieux avec un geste symbolique envers le défunt. Les agents des pompes funèbres placent le cercueil en terre, et les membres de la famille et les amis sont ensuite invités à jeter une fleur sur le cercueil.

Quand les obsèques se passent dans un crématorium, les fleurs sont remplacées par un recueillement devant le cercueil avec un geste simple de la main (sans goupillon), avant que le cercueil parte dans la salle de préparation. Les cendres recueillies sont parfois remises à la famille si elle manifeste le désir, mais généralement elles sont dispersées dans un jardin approprié, avec un agent des pompes funèbres. Endroit ou peut encore être prononcée une prière d’espérance.

Quels sont vos rapports avec les agences de pompes funèbres ?

Une collaboration étroite. J’essaie de les aider dans leurs tâches et je leur demande la même compréhension, dans le respect, le recueillement et l’empathie, pour qu’on n’ait pas l’impression qu’ils sont payés à la chaine. Leur appréciation sera faite dans l’ordre et l’efficacité technique, parfois leurs conseils pour les parties techniques sont très utiles. Sauf cas exceptionnel, il vaut mieux qu’ils ne s’improvisent pas professionnels ecclésiastiques. La dernière fois que cela m’est arrivé de la part d’un agent des pompes funèbres, il a gâché tout mon travail préalable avec les familles.

La religion peut-elle aider au travail de deuil ?

Pas la religion en tant que dogmes mais l’espérance que donne la foi chrétienne oui. L’espérance est donc un élément important constitutif de la nature humaine, qui a un besoin fondamental de savoir que la mort ce n’est pas le néant, mais l’espérance de la vie donnée par la résurrection de Jésus et ses promesses de vie éternelle. Des personnes peuvent vivre toute leur vie dans le refus, voir même dans la colère contre la religion, mais face à la mort, ils sont toujours démunis et ont besoin de croire qu’il y a quelque chose après. Et c’est précisément l’espérance donnée par la Parole de Dieu.

 

haut de page Revenir en haut de la page