Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Art et artistes, réunis au pied de la Tour

Art et artistes reunis au pied de la tour Montparnasse

Situé au sud de Paris, le cimetière du Montparnasse est le second cimetière de la capitale. Avec ses 19 hectares, il est le cimetière de nombreux artistes, hommes de lettres et comédiens. Balade dans ce cimetière où l’art règne en maître.

Dès l’entrée du cimetière du Montparnasse, une statue guette tous les allées et venues : celle du Génie du Sommeil Eternel. Au milieu du cimetière sur une colonne de marbre estampillée du mot « Souvenir », cette statue ailée semble être la garante magique des lieux. De grandes allées ombragées s’articulent autour d’elle de manière ordonnée, donnant aux visiteurs du cimetière une impression de flânerie. Couvrant près de 20 hectares, le cimetière du Montparnasse donne l’impression d’un lieu aéré, calme et apaisant. Contrairement au cimetière du Père Lachaise, celui du Montparnasse est fantasque et ordonné. Gros chat en mosaïque, mobile en inox, oiseau fantastique… Voilà les sépultures que l’on peut trouver aux détours des larges allées du cimetière. La deuxième nécropole parisienne n’en finit pas de nous étonner. Considéré comme un cimetière d’artistes, on peut y croiser des personnages mythiques de ce siècle ou des siècles passés : Gainsbourg, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Maurice Pialat, André Citroën… sont autant de personnages phares qui marquent l’histoire des lieux.

Lieu d’activité devenu lieu de retraite

Avant d’être racheté par la ville de Paris pour devenir l’une de ses nécropoles intra-muros, les 19 hectares du cimetière du Montparnasse abritaient trois fermes. On peut encore aujourd’hui y admirer les vestiges de cette époque car une tour d’un des moulins à farine a été conservée et classée monument historique en 1931. Faisant initialement partie des trois cimetières extra-muros de Paris, le cimetière du Montparnasse devient rapidement l’un des plus grands cimetières de la capitale après celui du Père Lachaise. C’est aussi un des plus grands espaces verts de la ville : il compte plus de 1200 arbres d’essences variées.

La sculpture au service du souvenir

Tous les arts sont représentés au cimetière du Montparnasse par l’intermédiaire des sépultures d’illustres personnages. Cependant le 2ème art, la sculpture, est l’art le plus représenté. De nombreuses sépultures sont ornées de sculptures de la plus abstraite à la plus réaliste. Le cimetière est, lui aussi, parsemé de statues. La plus célèbre d’entre elles est le Baiser de Brancusi, ornement de la tombe de l’artiste lui-même. Située dans la plus petite partie du cimetière, cette sculpture est cachée dans un angle où quasiment personne ne peut la voir. Serait-ce pour la préserver des regards non-aguerris ? Peut-être. Mais ce n’était visiblement pas le cas de ce jeune couple japonais, qui après avoir pris la sculpture sous tous les angles, s’est embrassé face à elle, comme dans un désir de symétrie. La tombe de Maurice Pialat, elle aussi, joue sur la symétrie. Sur la sépulture du célèbre réalisateur français, une photographie du maître avec un appareil photo, comme un trompe-l’œil, un dernier calembour pour savoir qui du mort ou du vivant, prendra la dernière photo.

 

ban-oi-tarificateur

 

haut de page Revenir en haut de la page