Estimation du prix des obsèques dans votre ville

Les métiers du funéraire

Suite à de nombreuses questions d’internautes sur les différents métiers et formations du funéraire, nous avons décidé de vous proposer un article concernant un éventail de ces métiers.

Depuis 1995, une formation est obligatoire pour exercer les métiers liés au funéraire. C’est pour cela que de nombreuses formations ont été créées. Elles vont de 16 heures à 136 heures en fonction du corps de métier choisi.

Cependant, une bonne formation ne suffit pas, il faut aussi un très bon équilibre personnel. En effet être tous les jours confronté à la mort et au malheur des autres n’est pas une chose évidente. Il faut donc savoir doser entre l’empathie et la prise de recul par rapport à ces événements. Les qualités humaines indispensables sont l’écoute, la discrétion, la disponibilité et l’amour des autres.

Ce sont des métiers compliqués, il faut donc aussi faire preuve d’un grand professionnalisme. On compte actuellement 25000 salariés du funéraire.

Les métiers des pompes funèbres

Dans les entreprises de pompes funèbres, on trouve beaucoup de métiers dans le secteur tertiaire comme les directeurs, les responsables d’agence, les gérants ou président d’association, les conseillers et conseillers assistants funéraire.

Ils ont la responsabilité d’accueillir et de gérer les dossiers des clients, s’occuper des démarches administratives, soutenir les familles pendant leur deuil et également s’occuper des contrats obsèques.

Pour accéder à ces métiers, vous avez différentes possibilités. Vous pouvez passer par une filière plus générale tels que les BTS (Brevet de Technicien Supérieur), baccalauréat professionnel vente ou bien passer par une des écoles spécialisée dans le domaine du funéraire. Un niveau baccalauréat suffit parfois, vous suivrez par la suite une formation interne.

Vous pouvez commencer à travailler dans les pompes funèbres dès 16 ans en faisant par exemple un baccalauréat professionnel en alternance.
Il existe également d’autres types de métiers comme les porteurs, chauffeurs et fossoyeurs. Pour ces métiers, il vous faudra suivre une formation d’environ 16 heures dispensée et payée par l’entreprise de pompes funèbres.

Les métiers des pompes funèbres représentent 80% de l’ensemble des métiers de la branche.

Les thanatopracteurs

Les thanatopracteurs peuvent être salariés d’une pompe funèbre ou bien indépendants. Il en existe actuellement 800 en France. Ce métier consiste à procurer des soins de conservation au défunt afin de rendre son corps « acceptable » pour la famille et les apaiser.

Pour exercer ce métier, il faut un niveau baccalauréat et effectuer une formation de 150 heures pour la théorie et de 200 heures de pratique. À la suite de cette formation, vous recevrez le diplôme national de thanatopraxie délivré par le Ministère de la Sante.

Les autres métiers

Il y a de très nombreux autres métiers qui ne se passent pas nécessairement dans des pompes funèbres.
On trouve notamment tous les travailleurs de la pierre qui sont parfois indépendants ou salariés de marbrerie. Il y a les marbriers, les sculpteurs, les graveurs… Il faut être titulaire d’un BEP ou d’un CAP spécialisé dans le bâtiment par exemple ainsi que les menuisiers qui conçoivent les cercueils.

De plus en plus de formations s’ouvrent en France, ces métiers rebutent donc de moins en moins les personnes qui ont compris la nécessité et l’utilité de ces emplois.« On arrive par hasard dans le funéraire mais on y reste… »

 

haut de page Revenir en haut de la page