Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

L’histoire des pompes funèbres

Vieille comme le monde, cette profession a commencé au moment où nous sommes arrivés sur Terre. De la création jusqu’à nos jours, voici un bref aperçu de l’histoire des pompes funèbres.

Au commencement

Nous sommes différents des animaux et notre relation au deuil en est une preuve. En effet, les premiers Hommes inhumaient déjà leurs cadavres contrairement aux animaux qui les laissent giser sur le sol, là ou ces malheureux tombaient. Pour preuve, les plus anciennes sépultures découvertes datent du Néanderthal soit il y a environ 80 000 ans. Les précurseurs des pompes funèbres sont bien-sûr les Égyptiens. En effet grâce aux sarcophages et à leur procédé de momification, ce sont eux qui ont les techniques les plus avancées et qui ont inventé le métier de thanatoprocteur bien avant que le petit Jésus fasse son apparition, en -3 000.

En France hier

À l’époque, les églises étaient en charge de l’organisation des obsèques. Ainsi, de nombreuses catégories de personnes n’avaient pas le droit à des obsèques dignes de ce nom. On retrouve parmi ces personnes, les non-catholiques, les homosexuels, les femmes divorcées (enterrées de nuit), les suicidés… À ce moment là, la crémation était également prohibée par l’église. Les premiers cimetières urbains font leur apparition au VIIIème siècle avec l’arrivée de la médecine. Ces cimetières sont souvent situés au Nord des villes, et gérés par les paroisses des villes. Avec l’avancée des idées républicaines en 1905, les pompes funèbres deviennent un service public sous la tutelle de la commune. C’est une grande évolution qui permettait à chacun, quel que soit son statut ou sa religion d’avoir une cérémonie lors de ses obsèques. Entre temps, la crémation fut légalisée en France, en 1889 mais ne se développe qu’en 1963, lorsque l’église accepte et reconnaît enfin cette pratique même si elle favorise toujours l’inhumation.

En France aujourd’hui

Il y a quelques années, en janvier 1993 précisément, avec la loi Sueur, les pompes funèbres passent en régime de concurrence. À travers cette loi, Jean-Pierre Sueur, le sénateur socialiste a également imposé de donner des garanties de transparence aux clients. Aujourd’hui les pompes funèbres commencent à émerger sur Internet, nous sommes à une nouvelle ère et les pompes funèbres ont encore une longue histoire à écrire.

 

ban-oi-tarificateur

 

haut de page Revenir en haut de la page