Expliquer la mort à un enfant

La mort est souvent suivie de différentes phases d’interrogations quelque soit l’âge de la personne qui vient de perdre un être cher. Mais cela demeure encore plus sombre pour un enfant qui ne comprend pas bien ce qu’est la mort. Aux adultes donc de lui faciliter son travail de deuil.
Ainsi, il faut être très prudent lorsqu’on explique la mort d’un proche à un enfant, surtout si cela touche l’un de ses parents.

Tout d’abord, il ne faut pas minimiser la douleur d’un enfant, car, même jeune, il ressent lui aussi une grande peine et de la douleur qu’il ne sait simplement pas comment exprimer.


Ensuite, il faut éviter de le tenir à l’écart, il risquerait de se sentir incompris. Ainsi, il est impératif de l’intégrer à l’événement car c’est durant ces moments que l’enfant absorbe la douleur des adultes sans comprendre d’où elle vient.

Pour expliquer donc la mort à un enfant, il n’existe pas de mauvaises réponses. Il faut simplement répondre patiemment à toutes ses questions même s’il les répète plusieurs fois. En effet, c’est à travers ces questions qu’il développera la notion et la conception de la mort.

Le mensonge est une très mauvaise solution. L’enfant finira par comprendre ce qu’il s’est réellement passé et risque de développer un traumatisme et une rancœur envers la personne qui lui aurait menti. Même si cela part d’un bon sentiment, le mensonge est à éviter absolument.

 

 

nombre de commentaire(s)Un commentaire

  1. […] de la famille doivent faire face. Parmi ces formalités, il y a la vérification d’un éventuel testament pour mieux régler les détails de la succession. Que faut-il faire alors ? Après l’enterrement […]

laissez un commentaireLaissez un commentaire

Exemple : Olivier, Rémi, ...

Exemple : [email protected]

haut de page Revenir en haut de la page

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville

  • >> Gratuit et sans engagement
  • >> Vos devis par email

* champ obligatoire

confidentialite devis obseques Confidentialité des données

Articles les plus lus