Estimation du prix des obsèques dans votre ville

Zoom sur la dispersion des cendres en mer

Le choix de l‘incinération entraîne une foule de questions sur le devenir des cendres. Parmi les différentes solutions existantes, de nombreuses personnes optent pour la dispersion des cendres en mer.

Ils ont choisi la mer comme dernière demeure. Cependant, la dispersion en mer doit respecter les quelques réglementations maritimes imposées.


Ainsi, elle doit être effectuée à plus de 300 mètres des côtes selon la loi du 2/01/1986 et l’article L.2213-23 du CGCT (le Code Général des Collectivités Territoriales). La dispersion des cendres est interdite dans une rivière, un fleuve ou un cours d’eau.

Pour disperser les cendres il suffit d’ouvrir l’urne à bord d’un bateau. Les cendres seront alors dispersées au gré du vent. Vérifiez avant le sens du vent afin que les cendres ne se retournent pas sur vous.

Si les cendres sont conservées dans une urne funéraire biodégradable, il suffit juste de le déposer à la surface de l’eau. L’urne coulera doucement dans les fonds marins. Les autorités exigent que l’urne soit immergée à au moins 6 km des côtes. Cette disposition a été prise pour éviter que les courants marins ne rejettent l’urne sur les côtes avant sa dissolution.

Il est également possible d’immerger une urne funéraire en plongée. Le plongeur doit déposer l’urne funéraire biodégradable à environ 15 mètres de fond dans une cavité ou une grotte sous-marine.

 

haut de page Revenir en haut de la page