Estimation du prix des obsèques dans votre ville

Soutenir un ami endeuillé

Le chagrin que ressent autrui nous pousse à vouloir l’aider, on voudrait guérir sa souffrance que l’on ressent par la même occasion. Cependant on se sent souvent impuissant et démuni face à de telles situations.

Etre présent, un acte essentiel

Adopter la bonne attitude, donner les bons conseils, avoir les bons gestes devant le spectacle douloureux de votre ami sont loin d’être des gestes naturels. Vous craignez d’avoir des mots déplacés, des mots qui risquent de raviver la souffrance de votre ami c’est pourquoi la présence est l’acte en soi le plus simple mais aussi celui qui fera le plus de bien à votre proche. Il est important que cette présence soit constante.

L’écoute

L’écoute est un point essentiel pour aider une personne en deuil, celle-ci a besoin de parler, de se rappeler les bons souvenirs, de se sentir écouter et compris. Or dans ces cas là la compréhension passe en premier par l’écoute, une personne qui se sent écoutée attentivement se sentira compris sans que vous ayez besoin de vous lancer dans des explications ou commentaires.

N’hésitez pas à proposer votre aide

Votre ami ne vous demandera certainement pas de lui-même s’il a besoin d’aide pour des formalités administratives par exemple ou proposez lui de l’accompagner en cas de long trajet.

Un ami c’est avant tout quelqu’un avec qui vous aimez passer du bon temps, proposez lui de faire un restaurant ou de boire un verre, cela le distraira et c’est un moment où vous pourrez discuter en dehors de son domicile. Les personnes endeuillées ont tendance à s’enfermer, c’est donc un bon moyen de le faire sortir. Offrez-lui d’inviter un ou deux autres amis, entendre discuter des gens d’autres sujets et même de participer lui fera prendre conscience que sa propre vie ne s’arrête pas à ce décès, qu’il doit continuer à vivre.

Sa santé

Outre sa santé morale, il est impératif de se soucier aussi de sa santé physique car il aura tendance à se négliger physiquement, oublier de manger ou de dormir.

Enfin essayez de ne pas trop intervenir dans sa vie quotidienne, laissez le faire son deuil doucement sans le brusquer, le précipiter ne sert à rien c’est lui qui saura quand il en sera capable.

 

haut de page Revenir en haut de la page