Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Le marché de la fleur ne connait pas la crise

Le marché de la fleur semble moins touché par la crise que d’autres secteurs. Les volumes de commandes continuent de progresser grâce à Internet. Par contre, le marché de la fleur marque un recul en valeur. Les gens consomment plus, mais dépensent moins.

Chez Florajet, les ventes sont en baisse par rapport à 2012. Interflora enregistre des ventes en hausse de 2,5 % sur l’année. En 2012, les 12 000 fleuristes français ont fait un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros, dont 459 millions d’euros pour le funéraire.

La taille des bouquets évolue à la baisse

Le marché de la fleur se porte bien malgré la crise. La consommation de fleurs devrait progresser d’environ 0,5 %. Ce sera sa plus faible croissance en dix ans. Offrir des fleurs est une façon de marquer le coup pour tout événement important. Les Français ne s’en lassent pas notamment lorsqu’il s’agit de fleurs de deuil dans le cadre d’obsèques.

Cependant, la baisse du pouvoir d’achat a fait chuter le panier moyen d’environ 3 % l’an dernier. Chez Florajet, le panier moyen est de 41,5 euros et chez Interflora de 47 euros. Et 80 % des clients demandent des bouquets moins gros pour faire diminuer la dépense. Les gens font également des économies sur les accessoires.

Avec Internet, les ventes sont boostées

Certaines fêtes sont incontournables pour les fleuristes, comme la fête des Mères, la Saint-Valentin ou encore la Toussaint. En 2012, Florajet a vendu 100 000 bouquets en deux jours. Chez Interflora, la fête des Mères représente 13,5 % des ventes de l’année.

Internet joue un rôle d’accélérateur de croissance pour le secteur. En 2012, 55 % des commandes ont été faite sur Internet chez Florajet. Aujourd’hui, Interflora dresse le même constat : 60 % du chiffre d’affaires provient d’Internet.

Le seul problème est qu’avec Internet les gens achètent environ 10 euros de moins par rapport à une vente en magasin. La vente de fleurs reste un secteur d’avenir.

 

ban-oi-tarificateur

 

haut de page Revenir en haut de la page