Estimation du prix des obsèques dans votre ville

L’épreuve du Deuil

La perte d’un être cher est toujours un événement déchirant qui bouleverse nos vies. C’est une expérience que beaucoup de gens connaissent et à laquelle tout un chacun sera un jour confronté.

Qu’est-ce que le Deuil ?

C’est une réaction, un sentiment de tristesse éprouvé suite à la mort d’un proche. Le terme « deuil » confond à la fois la perte et le cheminement psychologique faisant suite à cette perte.

Il peut s’agir de la mort d’un proche mais on parle aussi de deuil dans toutes sortes de séparations subies comme des ruptures, des déménagements, toutes situations qui éloignent une personne aimée.

Le détachement est alors inévitable face au constat (ou Epreuve de la réalité selon Freud) que la personne n’est plus présente près de nous. On parle alors de « travail de deuil » pour signifier que ce cheminement est long et difficile, qu’il mobilise la personne jusqu’à ce qu’elle apprenne à vivre en l’absence de cette personne perdue.

Chaque personne réagit à cette perte d’une façon qui lui est propre mais c’est malgré tout un processus universel.

Etre en deuil, c’est souffrir

La mort est malheureusement une fatalité, et l’annonce de la disparition d’un proche crée un vide intersidéral autour de l’endeuillé.

C’est comme si un cyclone s’abattait sur lui : il peut rester sidéré, même pendant quelques jours, refusant de croire en l’impensable. Cet état de choc est difficile à partager avec son entourage qui ne sait souvent, pas quoi faire.
Certains cherchent même une preuve, demandent à voir le corps de cet être cher décédé comme pour s’assurer de la véracité de l’annonce.

Mais là encore, chacun peut réagir de manières différentes : être en colère, pleurer, se sentir coupable, se plonger dans le travail…
Toutes ces situations sont tout à fait normales même si elles peuvent surprendre l’entourage, il est important dans ces moments là d’être fidèle à soi-même et de vivre son deuil de manière naturelle, sans que personne ne nous impose un comportement précis.

Etre en Deuil, c’est aussi se sentir seul, seul au monde, avec le sentiment que personne ne peut nous aider. Des réactions de colère ou d’agressivité peuvent alors apparaître, la personne vivant la perte comme une injustice.

Le Travail du Deuil

La difficulté principale du travail de Deuil c’est qu’il prend du temps, on pourrait comparer ce processus à celui d’une cicatrisation.

C’est une dynamique nécessaire par laquelle on réapprend progressivement quelque chose qui parait impossible lors de la perte : vivre sans la personne aimée.
On dit souvent qu’il existe des étapes dans le travail de Deuil, qui sont des grandes lignes directrices des sentiments éprouvés par les endeuillés :

– La sidération : le choc de l’absence, l’incrédulité, les questionnements, la détresse. La relation avec cette personne s’arrête d’un seul coup.

– La dépression : C’est l’absence, la tristesse, le constat mais nos sentiments sont toujours là, les souvenirs font souffrir. Chaque jour est une épreuve à affronter

– Le détachement : après quelques semaines, la vie nous oblige à nous faire à l’idée : la personne n’est plus là. On a pas le choix que de continuer sans elle.

– La reconstruction : avec le temps, on oublie le malheur et on se rend compte que la vie continue malgré tout. On garde un lien intérieur éternel avec la personne disparue.