Enterrement musulman : déroulement des obsèques et rites funéraires

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos il y a plus de 5 ans et rédacteur pour la rubrique « organisation d’obsèques ». Il est constamment en relation avec les acteurs du funéraire.

Plus d'articles >

Dans le rite funéraire musulman, la mort est considérée comme un état de passage. Selon les croyances, durant une période de 40 jours, l’âme reste dans la tombe. Quel est le délai d’inhumation à respecter selon l’islam ? La mise en terre doit-elle s’effectuer en France ou dans un pays musulman (Maroc, Algérie, Tunisie, Sénégal etc.) ? La tradition musulmane déconseille-t-elle certaines pratiques ou encore la présence de femmes ou de fleurs ?

Délai d’inhumation

Dans les pays de l’islam, l’inhumation doit avoir lieu dans les 24 heures suivant le décès : avant le coucher du soleil si le décès a eu lieu le matin, le lendemain matin s’il est survenu le soir. Le jour de l’inhumation, tous les hommes doivent se joindre au cortège.

tombe musulmaneEn France, les délais d’inhumation sont forcément plus longs du fait des démarches administratives. Même constat dans le cas d’un rapatriement puisque qu’ils dépendent des vols. Si l’inhumation a lieu en France, elle devra s’effectuer dans un carré musulman et ce dans les plus brefs délais. Les cercueils sont obligatoires en France pour des raisons d’ordre sanitaire.

Interdictions selon le rite musulman

Le prophète ne recommande pas aux femmes d’être présentes au cimetière le jour de l’enterrement pour des raisons protectrices du fait qu’elles soient plus émotives.

A savoir

La crémation, la thanatopraxie et le don d’organes ne sont pas autorisés dans les rites funéraires musulmans.

Cependant, selon la tradition, les femmes restent en retrait de quelques mètres le temps de la mise en terre puis viennent se recueillir une fois le cercueil recouvert.

Concernant les fleurs, il est de coutume de ne pas en offrir à la famille du défunt. Les prières restent plus importantes.

Concernant la tenue vestimentaire il n’y a pas de recommandations particulières, il faut simplement s’habiller de façon sobre et discrète.

La toilette rituelle

toilette musulmaneLa toilette purificatrice se fait de manière très minutieuse. Après avoir placé le corps tête vers la Mecque, celui-ci est lavé 3 fois puis essuyé et enveloppé dans un nombre impair de tissu blanc (généralement 3 pièces d’étoffe blanche non cousues). Les membres supérieurs sont, soit placés le long du corps, paumes tournées vers le haut, soit croisés sur la poitrine.

Cette toilette doit être faite par 4 personnes du même sexe que le défunt mais il est autorisé au veuf ou à la veuve de faire la toilette de son conjoint.

Le déroulement de la mise en terre

Le transport du corps jusqu’à la tombe

A savoir

En France, un cercueil est obligatoire mais celui-ci est généralement en bois léger, sans capiton. Une dalle est ensuite placée juste au dessus du corps et l’on remplit ensuite la partie supérieure de la fosse de terre.

coranPour transporter le corps du domicile au cimetière, 4 hommes soulèvent la civière sur laquelle est placé le défunt recouvert d’un drap. On fait sortir le défunt la tête la première pendant que les assistants récitent la shahada sans fin : « Il n’y a de Dieu que Dieu et Muhammad est son prophète ». Tous ceux qui croisent le cortège funèbre doivent s’y joindre et l’accompagner jusqu’au cimetière. Une fois arrivé au cimetière, la civière (cercueil en France) est déposée près de la tombe.

Le corps du défunt doit être légèrement couché sur le côté droit lors de la mise en bière. Son visage (et non l’axe de son corps) doit être placé en face de l’axe de La Mecque (en direction du Sud-Est de la France si l’inhumation a lieu à Paris).

Les prières musulmanes

Lors des obsèques, l’imam prononce la « prière des morts » qui comprend des glorifications d’Allâh prononcées à haute voix. Cette prière est très différente des autres puisqu’elle est brève et se récite sans génuflexion ni prosternation. L’assistance reste donc debout.

Cette prière comprend 4 tekbir qui sont des glorifications d’Allâh prononcées à haute voix. Après le premier tekbir, on récite la Fatiha (première sourate du Coran).

Après le second tekbir, on récite la prière sur le Prophète et après la troisième, celle pour le repos de l’âme du défunt. Le visage du défunt est alors découvert et l’assistance est invitée devant lui après la prière. Deux jeunes gens descendent alors dans la tombe et placent le défunt sur le côté droit, visage tourné vers la Ka’aba. De manière assez générale, l’inhumation se fait en pleine terre dans les pays musulmans.

Cet article fait partie du dossier Cérémonies religieuses ou civiles

haut de page Revenir en haut de la page

COMPAREZ les tarifs des pompes funèbres musulmanes de votre ville !

  • >> Gratuit et sans engagement
  • >> Vos devis par email

* champ obligatoire

confidentialite devis obseques Confidentialité des données

Articles les plus lus

Devis obsèques musulmanes Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici