Estimation du prix des obsèques dans votre ville

Maintien à domicile

La population française vieillit. Or, pour les personnes âgées, la maison de retraite n’est désormais plus leur premier choix. Lorsqu’elles ont la possibilité, elles optent pour le maintien à domicile.

Le choix du maintien à domicile

Avant d’opter pour le maintien à domicile, il est important de se poser les bonnes questions.

Condition physique et psychologique

La personne âgée a-t-elle une assez bonne condition physique et psychologique pour pouvoir se gérer seule ? Il s’agit de la question prioritaire à se poser. En fonction de son état, le choix de l’établissement spécialisé sera peut-être plus pertinent.


Budget

Le maintien à domicile coûte-t-il plus cher que le placement dans un établissement spécialisé ? Le coût est une question fondamentale dans le choix final. Contrairement aux idées reçues, les financements pour l’aide à domicile peuvent être très importantes et même atteindre plus de 2 000€ par mois.


Sécurité

Le logement est-il suffisamment sûr pour la personne âgée ? En raison du nombre élevé d’accidents domestiques en France, il est important de penser au réagencement du domicile de la personne âgée. Cependant, en fonction de l’état physique et psychologique du senior, la maison de retraite peut-être plus adaptée.


Localisation

La famille de la personne âgée aura-t-elle la possibilité de lui rentre visite régulièrement ? En choisissant de vivre à domicile, la personne âgée doit recevoir des visites régulières de ses proches pour favoriser le lien social qu’elle aurait pu avoir en maison de retraite.


Aides à domicile

Celles-ci consistent à avoir une assistance à domicile pour l’aider dans la vie quotidienne : préparation ou portage de repas, soins d’hygiène et/ou soins infirmiers, ménage, etc.

Or, pour soulager financièrement la personne âgée et ses proches, de nombreuses aides existent.

L’APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) est versée par le Conseil Général qui finance les prestations d’aide à domicile.

Autres alternatives

S’adresser directement au Conseil Général, la commune et/ou à la caisse de retraite.

haut de page Revenir en haut de la page