Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Décéder à domicile : les premiers réflexes à adopter

En cas de décès à domicile, il y a quelques gestes auxquels il faut penser pour favoriser la conservation du corps en attendant que les obsèques aient lieu :

  • Le couchage du défunt sur un lit protégé par une toile cirée ou une alaise, tout en lui relevant la tête grâce à un oreiller
  • L’arrêt du chauffage et des lumières électriques
  • La fermeture de toutes les portes donnant sur cette pièce
  • La mise en place bougies allumées qui vont consommer l’oxygène de la pièce, tout en prenant garde aux risques d’embrasement

Toutefois, en cas de température trop élevée dans la pièce, il vaut mieux :

  • Ne pas allumer les bougies
  • Ouvrir les fenêtres tout en laissant les rideaux et volets fermés
  • Prévoir le transfert du défunt dans une chambre funéraire dans les 2 jours suivant le décès
  • Mettre le défunt sur une rampe ou un lit réfrigérant ; poser de la glace carbonique ou prévoir une formolisation

Mais avant d’adopter ces gestes pour conserver le défunt, il est primordial de contacter soit le SAMU en appelant le 15, soit le SMUR au 112, soit un médecin. Lui seul pourra constater le décès et établir le certificat de décès, document nécessaire pour effectuer la déclaration de décès et engager la procédure pour l’organisation des obsèques.

En cas de décès brutal, tel un suicide ou un accident par exemple, le médecin prévient la gendarmerie ou la police qui établira un procès-verbal des circonstances de la morte et de l’état du cadavre. Le procureur de la République peut alors ordonner une autopsie, à laquelle personne ne peut s’opposer, dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte pour ce décès.

haut de page Revenir en haut de la page