Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Obsèques écologiques : marche à suivre

Les funérailles écologiques sont moins prisées en France que dans certains pays anglophones. Un enterrement écologique favorise pourtant la réduction de la consommation des ressources naturelles mondiales. Toutes nos suggestions pour organiser un enterrement de la façon la plus écologique possible.

Pour certains amoureux de la nature, il est nécessaire de protéger la planète jusqu’à sa dernière demeure. Mais, ils se heurtent parfois à la législation française qui est moins permissive dans le domaine des funérailles écologiques que d’autres pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, les Etats-Unis ou la Suède.

Un cercueil et un cimetière écologiques ?

Privilégiez un cercueil qui se décompose naturellement. Choisissez-le en carton, en bambou, en osier ou en papier mâché. Un cercueil biodégradable participe au respect de l’environnement. Certaines entreprises de pompes funèbres françaises en proposent.

Pour un enterrement encore plus « vert », choisissez un cimetière qui contribue à la promotion de pratiques sans danger pour l’environnement. Son aménagement paysager doit être 100 % naturel. Aucun produit chimique ne doit être utilisé pour l’entretien du site.

Remplacez la pierre tombale traditionnelle par des moyens plus naturels

Pour marquer l’emplacement d’une tombe, privilégiez les stèles écologiques et durables en bois, cuir, papier ou parchemin. Vous pouvez aussi planter des arbres ou des fleurs à l’endroit où sont enterrés vos parents ou vos amis. Certains utilisent même les moyens modernes de géolocalisation pour indiquer le nom du défunt et son emplacement funéraire.

Un enterrement « vert » doit respecter quelques autres règles

Renseignez-vous auprès des opérateurs funéraires pour savoir ce qu’il est possible de faire ou non en matière d’enterrement écologique. Eviter l’utilisation de produits chimiques pour l’embaumement du corps fait partie des solutions à adopter par l’opérateur funéraire. Ils peuvent contaminer les sols.

Enfin, pensez à demander aux personnes qui assistent à la cérémonie de privilégier les dons à des œuvres de charité plutôt que des plaques, des couronnes ou des fleurs. Enfin, pour économiser du papier, envoyez l’avis d’obsèques par courrier électronique.

Le lieu de sépulture doit se situer près du domicile des proches

En choisissant un cimetière à deux pas de chez vous pour enterrer ceux que vous aimez, vous diminuerez votre consommation d’énergies fossiles lors de vos visites. Vous pouvez même demander une dérogation pour une inhumation dans une propriété privée. Cette démarche se fait auprès du préfet du département où se situe la propriété et est très encadrée par la loi française.

Sans cette autorisation et la réunion de certaines conditions liées à l’emplacement de votre propriété, aux exigences sanitaires et à la composition du sol, vous ne pourrez pas faire inhumer la personne décédée sur une propriété privée.

 

haut de page Revenir en haut de la page