Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Transport du corps du défunt avant et après mise en bière

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos il y a plus de 5 ans et rédacteur pour la rubrique « organisation d’obsèques ». Il est constamment en relation avec les acteurs du funéraire.

Plus d'articles >

Une personne peut décéder dans un autre lieu que dans l’enceinte de sa maison, dans un hôpital (90% des cas), dans une maison de retraite, etc.  Ce transport, pris en charge par les pompes funèbres, est effectué dans un véhicule spécifique. La mise en bière (qui consiste à placer le défunt dans un cercueil) s’avère être déterminante pour le choix du mode de transport. Obsèques Infos vous en dit plus sur la législation, le prix ainsi que sur le transfert vers l’étranger.

Avant la mise en bière

A savoir

Une nouvelle réglementation a vu le jour suite au décret du 28 janvier 2011 qui autorise le transport du défunt sans mise en bière du lieu du décès vers son domicile ou vers une chambre funéraire. Ensuite, pour tous les autres transferts, le transport de corps sans mise en bière (sans cercueil) est strictement interdit.

Définition

Aussi appelé « transport à visage découvert », il s’effectue généralement entre le lieu de décès et la chambre funéraire. Il doit s’effectuer dans un véhicule spécialisé, agréé et équipé d’un caisson réfrigérant.

 

Caractéristiques

Ce type de transport n’est possible que dans les 48 heures après le décès. Ce délai peut ne peut être allongé à plus de 48 heures même si le défunt subit des injections de produits formolés (thanatopraxie ou soins de conservation). Pour les transports longue distance (Au delà de 600 kilomètres) les soins de conservation du corps seront obligatoires.

En cas de don du corps, il n’est possible que si le délai des 48 heures maximum est respecté.

Si le décès a eu lieu en EHPAD, le corps peut très bien y rester jusqu’au jour des obsèques (la maison de retraite étant considérée comme le domicile du défunt). Si l’EHPAD demande un transfert en chambre funéraire, c’est à lui de prendre en charge les frais de transport et d’hébergement.


Après la mise en bière

Définition

Ce transport est indispensable car le défunt est conduit du lieu de mise en bière, vers un lieu de culte ou au cimetière. Il s’effectue de manière générale par les corbillards ou tout autre véhicule adapté pour ce type de transport.

Caractéristiques

Si le corps du défunt doit être transporté à l’étranger, différents moyens peuvent être choisis : le transport routier ou le transport aérien. Dans les deux cas, le certificat de décès est demandé. Pour un rapatriement vers certains pays, les soins de conservation sont exigés.

Prix du transport

Le coût varie en fonction du nombre de kilomètres effectué par l’entreprise qui assure le transport. Il s’agit d’un tarif kilométrique auquel il faut ajouter d’éventuels frais de péage etc. Contrairement aux idées reçues, le passage d’un département à un autre n’engendre pas de frais supplémentaires.

Le transport du défunt est la seule prestation soumise à un taux de TVA réduit : 10% contre 20% pour les autres.

Une vacation funéraire de l’ordre d’une vingtaine d’euros peut être ajoutée en cas de non présence de la famille lors de la mise en bière en cas de crémation ou lors du transport après mise en bière. Un fonctionnaire de police se doit alors d’être présent pour surveiller cette étape.

Il y a donc de grandes différences de prix pour le transport du défunt car chaque situation est unique. Pour vous donner une idée : il faut compter entre 0,80€ et 1,20€ du kilomètre en plus de la prise en charge. Pour un transfert de 100 km à 1€ du kilomètre il faut donc compter 200€ puisqu’il y a toujours l’aller et le retour.

Tarificateur obsèques en ligne


Rapatriement vers l’étranger ou depuis l’étranger

Définition

Beaucoup de familles choisissent d’inhumer leur défunt dans son pays d’origine (Algérie, Maghreb, Israël, Sénégal etc.). Ceci nécessite donc  un transport international la plupart du temps par avion.

Caractéristiques

Suivant les différents cas, la société de pompes funèbres prend en charge le transport routier ou aérien du cercueil. Elle s’occupera également des nombreuses formalités administratives qui accompagnent le transport d’un corps à l’étranger (autorisation de fermeture de cercueil auprès de la commune du lieu de décès, préfecture, police, consulat, etc.).

Certaines pompes funèbres disposent d’agréments de douanes et de la certification IATA, leur permettant ainsi de travailler directement avec des compagnies aériennes et ce sans intermédiaire.


Comment transporter une urne funéraire ?

Définition

Après une crémation, le transport d’une urne est nécessaire notamment dans le cas d’une dispersion.

A savoir

Les compagnies aériennes peuvent refuser de considérer l’urne comme un bagage à main bien que les cendres soient stériles et ne présentent aucun danger.

Caractéristiques

Le transport d’une urne ou de cendres peut être effectué par toute personne, aussi bien par envoi postal que par des moyens aériens. En cas de transport aérien, un empaquetage approprié ainsi que les certificats de décès et de crémation seront demandés.

 

Cet article fait partie du dossier Pendant les funérailles

haut de page Revenir en haut de la page