1. Accueil
  2. Pendant
  3. Tarifs et déroulement d’une crémation

Tarifs et déroulement d’une crémation

Temps de lecture estimé : 10 minutes
introduction

 Entrant peu à peu dans les mœurs, la crémation (appelée également incinération par abus de langage) représente une alternative à l’inhumation. Par l’usage du feu, le corps est réduit en cendres. Ces dernières sont placées dans une urne qui peut être enterrée, mise en columbarium, ou dispersée selon les vœux du défunt ou de la famille. Le processus n’est cependant pas libre et est encadré par la loi. Qu’est ce que la crémation ? Comment se passe la crémation ? Combien vaut une crémation ? Quelles religions acceptent la crémation ? Nous vous détaillons ici son déroulement ainsi que des tarifs des pompes funèbres en fonction des villes.

crémation

Sommaire :

Qu'est ce que la crémation ? 

La crémation est le fait de brûler le corps d’une personne défunte. Cette technique se fait dans un établissement spécifique nommé le crématorium. Elle ne se fait pas au moyen de flammes mais par l’intermédiaire d’un four chauffé à près de 900°C. 

A savoir : lors de la crémation le cercueil subit une autocombustion.

Quelle différence entre crémation et incinération ? 

La crémation et l'incinération sont des mots que l'on utilise souvent pour parler des funérailles. Toutefois, ces deux termes évoquent des pratiques bien différentes. 

D'une part, l'incinération est un procédé de transformation que la plupart des collectivités et entreprises utilisent souvent pour traiter les déchets. Il s'agit d'une pratique qui consiste à utiliser un incinérateur pour brûler les déchets. Or, ce termes est utilisé à tort pour évoquer la crémation. 

D'une autre part, la crémation est une pratique funéraire qui vise à réduire le corps d'une personne défunte en cendres. Pour le faire, le cercueil qui renferme le corps est introduit dans un four crématoire chauffé à 800 degrés environ. Les cendres sont ensuite récupérées dans une urne funéraire et remises à la famille endeuillée. 

Quelles démarches pour la crémation ?

procedues

L’autorisation de la crémation doit être demandée auprès du maire du lieu du décès ou du lieu de la mise en bière si le corps est transféré. La famille ou les pompes funèbres chargées de l’organisation des obsèques doivent présenter le certificat médical de décès ainsi que la volonté écrite du défunt ou une demande de la personne qui est en charge des funérailles pour obtenir une autorisation. 

Tout comme l'inhumation, la crémation doit se dérouler dans les 6 jours qui suivent le décès.

Comment se déroule la crémation ? 

Arrivée au crématorium, la famille endeuillée est accueillie par le personnel et dirigée vers la salle de cérémonie ou le salon d'attente. 

La crémation proprement dit se déroule comme suit : 

  •  Le cercueil est introduit dans le four, le processus commence donc et durera environ 90 minutes. Les proches pourront voir l’introduction du cercueil dans le four. Cela se fait via un écran ou une paroi vitrée. Seules les personnes qui le souhaitent assistent à cette étape de la crémation.
  • Une fois le processus de crémation terminé, les cendres sont sublimées et placées dans un « cendrier ».Celui-ci sera lui-même placé dans l’urne funéraire.
  • L'urne funéraire qui contient les cendres peut être remise aux pompes funèbres ou aux personnes qui pourvoient aux funérailles juste après la crémation ou à un autre jour ouvrable. 

Quelle est la durée de la crémation ?

La cérémonie de la crémation peut être découpée en plusieurs phases plus ou moins longues selon attentes des de la famille. La cérémonie peut donc durer 30 minutes à 90 minutes. A l’arrivée au crématorium, selon les choix effectués par les proches, un moment de recueillement peut être organisé, qui peut durer 15 à 30 minutes.

Le processus de crémation en lui-même dure environ 90 minutes. Toutefois, on peut compter 2 heures entre le moment de l'introduction du cercueil jusqu’à la remise des cendres. Les proches peuvent attendre sur place pour récupérer l’urne avec les cendres ou revenir plus tard dans la journée, ou le lendemain. L’agence de pompes funèbres peut aussi se charger de la récupération de l’urne. L’urne remise à la famille est scellée.

Combien coûte une crémation ? 

calculateur

Le prix d’une crémation varie fortement d’une ville à l’autre et d’une agence de pompes funèbres à une autre. Différents critères sont à prendre en compte, comme :

  • La taxe de crémation, qui est fixée et prélevée par la collectivité publique. Son montant est fixe.
  • Les frais facturés par l’agence de pompes funèbres (cercueil, transport, organisation des obsèques, fourniture de l’urne avec sa plaque d’identité etc.) N’hésitez pas à solliciter plusieurs devis d’agences de pompes funèbres en ligne.
  • Les frais du crématorium propres à chaque établissement. En voici quelques-uns (taxe de crémation inclue) :

Tarifs 2020

  • Angers (Montreuil Juigné) : 828€
  • Caen : 525€
  • Champigny-sur-Marne (94)  : 750€ à 980€ en fonction de la formule choisie,
  • Dijon : 468€
  • Lille Herlies et Wattrelos: 467€
  • Lille (Wattrelos) : 462€
  • Lyon : 559€
  • Marseille : 651€
  • Nanterre (92) : 540,74€
  • Nantes : 633,56€
  • Nice : 534€
  • Paris – Père Lachaise : 563€
  • Rennes (Monfort-sur-Meu) : 626€
  • Rennes (Vern-sur-Seiche) : 710€
  • Rouen : 646,75€
  • Toulon (Cuers) : 480€ à 650€,
  • Toulon (La Seyne-sur-Mer) : 650€
  • Toulouse (Cornebarrieu) : 754€
  • Tours (Esvres-sur-Indre) : 766,75€
  • Villetaneuse (93) : 712€

Pour obtenir les prix pratiqués d’une crémation dans votre ville, il vous suffit d’utiliser notre tarificateur en ligne.

Tarif des obsèques avec crémation

Pour organiser une crémation, il faut compter entre 1500 et 7000 euros. Ce tarif peut se varier selon les prestations choisies par les familles : cérémonies, chambre funéraire, salle de convivialité, fleurs, maître de cérémonie… Mais aussi le modèle d’urne. Notez que le prix d’une urne funéraire peut aller de 30 € à plus de 2000 € selon le motif et le matériau de construction. Nous vous vous proposons de faire une demande de devis sur notre site.

Qu'est ce qu'une urne ? 

Une urne funéraire, également nommée urne cinéraire, s'agit d'un vase fermé utilisé pour converser les cendres d'un défunt après sa crémation. Une plaque funéraire est apposée sur l'urne pour afficher les informations concernant la personne décédée (nom et prénom) et le nom du crématorium. 

Comment choisir une urne ?

Les urnes funéraires existent en plusieurs modèles. Les matériaux de conception les plus courants sont : la pierre, le bronze, le marbre, l'albâtre, la céramique, le verre… Actuellement, il existe même des urnes biodégradables qui peuvent être enterrées pour faire pousser un arbre. 

Le choix de l'urne doit se faire selon le devenir des cendres. En effet, si vous prévoyez de disperser les cendres, tournez-vous vers les modèles plus simples, donc moins cher. Cependant, si l’urne funéraire sera conservée dans un columbarium ou inhumée dans une sépulture, optez pour les modèles conçus avec des matériaux plus résistants.

Dans le cas de conservation, vous pouvez également considérer l’esthétique de l’urne. Pour cela, sachez qu’il est possible de commander et personnaliser une urne funéraire selon la personnalité de votre proche défunt ou sa passion.

urnes funeraires

Enfin,  pour les personnes soucieuses de la préservation de l’environnement, sachez qu’il existe actuellement des urnes biologiques et biodégradables. Celle-ci peut être mise sous terre avec les cendres du défunt, un terreau et une graine d’arbre (au choix). Au bout de quelques temps, l’urne se dégrade laissant les cendres et le terreau se mélanger pour donner un compost qui favorisera le développement de l’arbre.

Que faire de l’urne après la crémation ?

Si le défunt n’a pas laissé des recommandations en ce qui concerne le devenir des cendres, les proches peuvent disposer du temps pour prendre une décision. Raison pour laquelle la plupart des crématoriums proposent de conserver l'urne durant une durée déterminée le temps que la famille puisse décider de la destination des cendres. Des frais peuvent être demandés pour cela. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de l'agence de pompes funèbres qui s'occupent des obsèques. Pour rappel, les méthodes autorisées sont la conservation de l'urne et la dispersion les cendres.

Où conserver l'urne ?

Plusieurs options sont possibles en ce qui concerne la conservation de l'urne : 

  • L’urne peut faire l’objet d’une inhumation au cimetière (caveau ou pleine terre), 
  • elle peut être scellée sur un pierre tombale,
  • l’urne peut faire l’objet d’un dépôt dans un columbarium, 

Peut-on garder l’urne cinéraire à la maison ?

Garder une urne cinéraire à la maison est interdit depuis 2008.

Où disperser les cendres ?

La dispersion des cendres peut se faire :  

  • Dans un jardin du souvenir ou un site cinéraire (espace aménagé pour cet effet dans les cimetières ou certains crématoriums) 
  • Dans la nature, mais loin des voies publiques et lieux publics 
  • Dans la mer, à condition d'obtenir une autorisation de la mairie de la commune concernée. 

Après la cérémonie de crémation : partagez un moment ensemble

Les obsèques sont un événement très douloureux pour les proches restants. Il s’agit d’un moment qui peut être vécu, pour certains, dans la tension. La tristesse est omniprésente. Ainsi, il est important de se réunir après la crémation pour prendre une collation, un repas ou un verre ensemble.

Ce moment permet non seulement de prolonger l’hommage qu’on souhaite rendre au défunt mais aussi de montrer à la famille notre soutien et d’échanger dans des conditions plus intimes et chaleureuses.

A savoir : ce moment peut être réservé aux membres de la famille et les amis les plus proches. N’hésitez pas à communiquer l’information aux intéressés. Mais vous pouvez aussi convier l’ensemble des personnes présentes aux obsèques pour partager ce moment.

reception

Où se réunir après une crémation ?

Tout comme après une inhumation, après la crémation et les obsèques, vous avez la liberté de choisir l’endroit où vous allez convier les intimes. Plusieurs possibilités existent :

  • La réception à la maison : si vous disposez d’un logement assez grand pour accueillir le nombre de personnes souhaité après la crémation, vous pouvez planifier la réception à la maison. Cette option permet d’éviter de frais supplémentaires pour un service dans un restaurant ou café ou des frais de location d’une salle. Pour ce qui est du repas, ou de la collation, vous pouvez préparer et organiser tout par vous-même, solliciter la participation d’autres membres de la famille ou faire appel à un prestataire (traiteur).
  • Un café/restaurant proche du lieu de la crémation : Il est possible d’opter pour un café ou restaurant pas loin du lieu où se trouve le crématorium. Mais pas obligatoirement. Vous pouvez choisir un établissement plus éloigné mais qui a une signification pour vous ou pour le défunt. Dans tous les cas, il vaut mieux réserver à l’avance et s’assurer que les produits vous conviennent (boissons, menu).
  • Louer une salle pour se retrouver après les obsèques : Vous pouvez vous renseigner auprès de la Mairie ou auprès du cimetière. Ce sera à vous de prévoir la collation, assurez-vous d’avoir sur place toutes les conditions pour que l’évènement se déroule dans les meilleures conditions. Pensez à vous renseigner sur les frais de location et sur les horaires. Notez que nombreux crématoriums proposent également des salles de convivialité que les familles peuvent louer pour se retrouver avec les proches. 

A savoir : n’hésitez pas à donner libre cours à vos idées pour ce moment de partage après les funérailles. Si la personne avait une entreprise qui a compté pour elle durant toute sa vie, pourquoi ne pas se réunir dans ses bureaux ? Ou dans un café que le défunt aimait fréquenter de son vivant pour lui rendre hommage ? Ou dans un endroit où il a toujours voulu se rendre ?

Crémation et religions

pretre

Certaines religions interdisent la crémation, c’est le cas de l’islam et du judaïsme. Pour les musulmans, la mise sous terre est en effet obligatoire et pour les juifs elle est considérée comme une attaque au corps.

Pour les catholiques, la position de l’Eglise est claire : il n’y a aucune indication contre la crémation. L’inhumation reste tout de même privilégiée par les pratiquants.

Enfin la majorité des bouddhistes optent pour la crémation du fait que le Bouddha historique se soit fait crématiser. Mais elle n’est pas une obligation.

Fleurs et crémation ? 

Au sujet des fleurs : la crémation ne signifie pas forcément obsèques sans bouquets ni couronnes. Comme lors d'une inhumation, il est possible de commander des fleurs ou déposer les fleurs offertes par les proches pendant la cérémonie (qu’elle soit civile ou religieuse), au crématorium. Après la crémation, les bouquets peuvent être placés sur le lieu du dépôt de l’urne ou la dispersion des cendres (jardin du souvenir, monument cinéraire ou columbarium).

Les derniers conseils
éloge funèbre, oraison funèbre
27 juillet 2020
Éloge funèbre : conseils de rédaction et exemple de discours
Lire le conseil
Décor crematorium
26 juillet 2020
Comment peut-on personnaliser la salle de recueillement dans un crématorium ?
Lire le conseil
 Publication d’avis de décès
19 juillet 2020
À combien coûte le prix d’une publication d’avis de décès dans la presse ?
Lire le conseil
Créer un livret de cérémonie funérailles
16 juillet 2020
Comment faire un livret de cérémonie funérailles ?
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU