1. Accueil
  2. Pendant
  3. Que faut-il savoir sur la mise en bière et quelles sont ses spécificités ?

Que faut-il savoir sur la mise en bière et quelles sont ses spécificités ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes
introduction

La mise en bière fait partie des moments forts en émotion pendant les phases d’organisation funéraire. Elle est perçue comme l’instant où le défunt est visible physiquement pour la dernière fois par ses proches avant de partir au lieu de repos. Puisque la mise en bière ou la mise en cercueil est obligatoire en France, obsèques infos vous étalera les informations essentielles.

mise en cercueil

Sommaire :

De quelle origine est le mot mise en bière ?

La mise en bière est le fait de mettre en cercueil le corps du défunt. Sous l’ère du peuple germanique et de l’époque des grandes invasions en VIIIe siècle, les personnes blessées et les morts ont été transportées sur une planche appelée la « Bera » ou « la bière ». 

Puis, il était devenu comme des us et coutumes occidentaux d’inhumer les défunts avec la « bera ».

En XIIe siècle, le cercueil l’a remplacé, mais le mot a été retenu et le mot « bière » est toujours utilisé dans le jargon funéraire. C’est ainsi que le mot « mise en bière » a vu le jour.

Quel règlement régit la mise en bière ?

La réglementation de la mise en bière est inscrite dans la loi du Code Général des collectivités Territoriales. Et, elle est obligatoire en France.

Les parents et les connaissances de la personne décédée peuvent se recueillir avec le coffre funéraire ouvert où le corps de défunt se trouve.

Pourtant, lors du transport du cercueil, il est prohibé de l’ouvrir. De ce fait, le transport du corps du décédé pourrait se dérouler, soit avant la mise en bière ; soit après, mais le cercueil doit être fermé.

Il est important de mettre en exergue que si une personne est décédée suite à une épidémie ou qu’elle est morte de l’étranger, le cercueil doit absolument être en zinc.

Les personnes qui s’occupent de la mise en bière avant l’enterrement ou la cinération sont le personnel des agences funèbres.

Des prothèses, des pacemakers… peuvent être portés par le mort de son vivant. Les personnes qui assurent l’enlèvement de ces objets sont le médecin ou le thanatopracteur.

Un cercueil fermé ne peut plus faire objet d’une réouverture avant cinq ans sauf sous les ordres du procureur de la République.

Qui a le droit d’aller à la mise en bière ?

Tous les membres de la famille sont permis à se présenter au moment de la mise en bière du corps de leur être cher. Pour pouvoir y assister, vous devez simplement déposer une demande aux services des pompes funèbres.

Sachez que si vous êtes âme sensible, évitez à tout prix d’y assister puisque cet instant peut vous tourmenter. Voir son proche inanimé aux mains de personnels de l’agence de pompes funèbres nécessite du courage, d’un moral d’acier et un cœur en bonne santé.

Il est donc suggéré aux parents et aux amis du défunt d’être patients jusqu’à ce que la mise en bière soit finie pour se rendre auprès de son être cher.

Où peut-elle se dérouler ?

Une mise en bière peut se réaliser :

  • À la chambre funéraire
  • Au domicile
  • Au Centre Hospitalier Universitaire ou à une clinique
  • Aux maisons de retraite et aux Ehpad

La mise en bière s’opère, au moins, 24 heures après le dernier soupir et 6 jours au maximum, sauf exception. Et les proches et la famille sont demandés à se retirer du lieu pendant que les responsables manipulent le corps.

Comment se déroule la mise en bière ?

Préparation du cercueil

Premièrement, pour un bon déroulement de la mise en bière, il faut avoir un cercueil qui répond aux normes exigées par loi :

  • cercueil biodégradable (en bois, en contreplaqué ou en carton)
  • cercueil étanche
  • cercueil avec une épaisseur entre 18 mm à 22 mm

Deuxièmement, il faut la dépouille pour que la mise en bière ait lieu et que les agents de service funéraires puissent s’y atteler.

Selon la loi, un cercueil est pour une dépouille. Mais, il y a une exception pour la mortinaissance, qui peut être jointe éventuellement avec sa mère défunte.

Enlèvement des appareils et des prothèses

Les médecins ou le thanatopracteur procèdent au retrait des appareils et prothèses à piles qui pourraient être utilisés par le décédé.

Toilette et cosmétique mortuaires

  • Nettoyage mortuaire

Le nettoyage mortuaire est le fait de laver une dépouille dans le respect et avec de la délicatesse. Le but est de travailler l’apparence du défunt en effaçant les éventuelles marques choquantes présentes sur le corps de la mort.

  • Soins de conservation

Les soins de conservation consistent à remplacer le sang de la personne décédée par du formol. Ce dernier est un produit de conservation et d’antiseptique.

  • Habillage et cosmétique de la dépouille

Jusqu’à ce jour, il n’existe pas une réglementation sur les habits que les morts doivent porter jusqu’à leur dernière demeure. Une personne décédée peut être ensevelie avec les habillements de son choix de son vivant ou selon le choix de sa famille. Le mode d’habillage des personnes décédées se diversifie selon ses us et coutumes. Il peut être habillé de costumes de dimanche, de robes d’apparat, du t-shirt, de jeans…

Il est tout à fait possible d’inscrire dans le contrat obsèques vos désirs sur les habits et les accessoires vestimentaires dont vous désirez ensevelir avec vous.

Concernant le cosmétique de la dépouille, le personnel de l’agence funèbre s’occupe du rasage (si besoin) et de la coiffure du défunt.

Pose de plaque gravée

Une plaque gravée doit être posée sur le couvercle. Cette plaque comprend les éléments suivants :

  • son prénom et son nom
  • son année de naissance
  • son année de décès
  • son nom patronymique
  • son nom marital

Scellé du cercueil.

Avant de sceller officiellement le cercueil, assurez-vous de vous munir les documents suivants :

  •  déclaration de décès
  • obtention du permis d’inhumation.
  • autorisation par un officier d’état civil du lieu de décès ou de la commune conservant le corps.
  • Attestation de non-obstacle médico-légal (nécessaire si vous êtes en attente du certificat de décès)

Pourquoi des scellés sur un cercueil ?

La scellé sur cercueil est régi par l’art. L. 2213-14 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT).

Les scellés permettent de s’assurer que les cercueils n’ont pas été l’objet d’une ouverture après la mise en terre.

Les scellés se formalisent grâce au tampon en cire cachetée ou des scellés plastiques ou des étiquettes de sécurité VOID ou des pastilles adhésives. Des pieds à la tête, un cachet en métal sera ensuite apposé avec la cire.

Les personnes qui s’enrôlent dans cette mission sont :

  • le maire de la commune
  • les pompes funèbres
  • un agent de la police

Il existe 3 raisons distinctes pour qu’un cercueil soit scellé :

  • rapatriement du corps d’une personne décédée de l’étranger :
  • funérailles en absence de la famille
  • Crémation

Qu’est-ce que la mise en bière immédiate ?

La mise en bière immédiate entre en vigueur au cas où la mort serait causée par des maladies épidémiques ou par la dégradation du corps.

Dans de telles circonstances, les interdictions touchent les procédés funéraires suivants :

  • soins de conservation
  • toilette mortuaire
  • transport sans cercueil depuis le lieu de décès
  • présentation en chambre funéraire

Des mesures exceptionnelles sont éventuellement prises en raison de la sécurité sanitaire :

  • le délai de mise en bière n’est pas précisé. C’est ainsi que le certificat de décès indique seulement que la mise en bière doit se faire le temps plus court si le décès a eu lieu au domicile ou avant la sortie du centre de santé.
  • Les directeurs des centres de santé sont compétents à prendre décision sur le déplacement de la dépouille avant mise en cercueil vers un funérarium si la famille du défunt ne se manifeste pas dans les 10 heures qui suivent le dernier soupir.

    Cet article fait partie du dossier Pendant les funérailles
Les derniers conseils
comment trouver un défunt
17 septembre 2020
Comment trouver un défunt ?
Lire le conseil
éloge funèbre, oraison funèbre
27 juillet 2020
Éloge funèbre : conseils de rédaction et exemple de discours
Lire le conseil
Décor crematorium
26 juillet 2020
Comment peut-on personnaliser la salle de recueillement dans un crématorium ?
Lire le conseil
 Publication d’avis de décès
19 juillet 2020
À combien coûte le prix d’une publication d’avis de décès dans la presse ?
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU