Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Mise en bière : déroulement et spécificités

L’un de vos proches vient de décéder et vous souhaitez en savoir plus sur le déroulement des obsèques et plus particulièrement sur la mise en bière. En quoi consiste la mise en bière ? Où s’effectue-t-elle ? A quel moment ? Est-il recommandé d’y assister ? Voici les réponses à toutes ces questions.

Qu’est-ce que la mise en bière ?

La mise en bière fait partie des différentes étapes des obsèques. La mise en bière consiste à poser le corps du défunt dans le cercueil.

L’origine du mot « bière » vient de la civière qu’on laissait sous le corps du défunt dans la tombe. Ensuite, la pratique a évolué avec la mise du corps dans un cercueil. Le terme est pourtant resté, le cercueil étant utilisé à la place de la civière.

La mise en bière est-elle obligatoire ?

La règlementation française rend la mise en bière obligatoire qu’il s’agisse d’une inhumation ou d’une crémation. Ce sont les agents des pompes funèbres chargées d’organiser les obsèques qui se chargent de la mise en cercueil du corps du défunt.

Comment se passe la mise en bière ?

Voir le corps inanimé manipulé peut s’avérer très douloureux voire choquant chez certains. Il n’est donc pas conseillé aux proches d’assister à cette étape des obsèques. La famille a toutefois le droit de rester si elle le souhaite, il suffit de le préciser aux agents des pompes funèbres. Il convient de rappeler que les proches pourront voir le défunt une dernière fois après la mise en bière et avant la fermeture du cercueil. Un temps de dernier recueillement est généralement prévu.

Où se déroule la mise en bière ?

La mise en bière peut s’effectuer à des endroits différents, en fonction du lieu où repose le défunt jusqu’au jour des obsèques :

  • -à son domicile,
  • -à l’hôpital (ou clinique),
  • -à la maison de retraite,
  • -au funérarium.

A quel moment intervient la mise en bière ?

La mise en bière peut être immédiate, sur décision du maire, si le défunt était atteint d’une maladie contagieuse. La liste des maladies est précisée par un arrêté du 20 juillet 1998. Une mise en bière avant 24h n’est possible qu’en cas de maladie contagieuse.

Par ailleurs, si la famille le souhaite, il peut être procédé à la mise en bière après les 24h après le décès. Dans cette hypothèse, si la fermeture du cercueil s’en suit immédiatement, les proches ne pourront plus voir le corps du défunt.

En général, la mise en bière se déroule :

  • -avant la présentation du défunt au funérarium,
  • -ou avant la cérémonie si une telle est prévue,
  • -en absence de cérémonie, avant le départ vers le cimetière ou le crématorium.

La mise en bière est suivie de la fermeture du cercueil dans ces deux derniers cas. Le couvercle du cercueil doit comporter une plaque précisant un certain nombre d’éléments : nom et prénom du défunt, année de naissance et année du décès. La fermeture du cercueil doit être autorisée par un officier d’état civil du lieu du décès ou de la commune où le corps est conservé, prouvant qu’il ne pose pas de problème médico-légal. La fermeture ne peut s’effectuer qu’après la déclaration du décès et l’obtention du permis d’inhumer.

Après la fermeture du cercueil, il est procédé à la levée du corps et au transport vers le cimetière ou le crématorium.

S’il s’agit d’une crémation, la fermeture du cercueil, après la mise en bière, se fait en présence d’un officier de police, après la pose des scellés.

Cet article fait partie du dossier Pendant les funérailles

haut de page Revenir en haut de la page

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos depuis 8 ans et continuellement en relation avec les acteurs du funéraire, Charles Simpson est également rédacteur de la rubrique “organisation d’obsèques.”

Devis marbrerie Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici