1. Accueil
  2. Actualités
  3. Que faut-il savoir sur la dispersion des cendres hors d’un site cinéraire ?

Que faut-il savoir sur la dispersion des cendres hors d’un site cinéraire ?

Temps de lecture estimé : 4 minutes
introduction

Il est connu que les cendres du défunt peuvent être dispersées dans des sites cinéraires, par exemple dans le jardin du souvenir d’un cimetière ; mais saviez-vous qu'il existe d’autres lieux de dispersion autorisés en France ? Obsèques-Infos vous dit tout sur le sujet !

Image fleur

Sommaire :

Quelles sont les normes à connaître sur la dispersion des cendres ?

Après une crémation, les cendres sont rendues à la famille du défunt dans une urne portant une plaque sur laquelle est inscrit le nom du défunt, ainsi que celui du crématorium. 

Les proches du défunt peuvent disperser les cendres ou bien inhumer l’urne funéraire ; ils ont un an pour se décider quant à la destination des cendres, sauf si le défunt avait précisé sa volonté. Durant cette année l’urne est conservée soit au crématorium, soit dans un lieu de culte l’ayant autorisé.

Si les proches du défunt dépassent ce délai d'un an, les cendres de leur proche décédé seront automatiquement dispersées dans le site cinéraire le plus proche, ou bien dans un espace dédié à cette dispersion dans le cimetière de la commune de décès.

Depuis 2008, il est en effet interdit de conserver les cendres du défunt chez soi, bien que l’urne une fois vide peut être conservée à domicile.

Image forêt

Quelles sont les différentes possibilités de dispersion des cendres ?

Les plus souvent les familles dispersent les cendres dans un site cinéraire, mais il existe d’autres alternatives. Les cendres du défunt peuvent être placées dans plusieurs autres lieux : 

  • Dans un cimetière ou un site cinéraire
  • En pleine nature
  • En mer
  • Dans une propriété privée

Il est en effet possible de disperser les cendres en pleine nature : plusieurs lieux sont autorisés pour cela. La traçabilité des cendres est essentielle, les dispersions en pleines natures doivent être impérativement déclarées à la mairie du lieu de naissance du défunt.

Tout d’abord il est important de savoir que les cendres ne peuvent pas être dispersées sur les voies publiques, car elles font l’objet d’une utilisation collective.

Il est ainsi possible de disperser les cendres du défunt dans la forêt ou dans la mer. Pour faire une immersion il est nécessaire de respecter une distance minimale de 300 m du rivage.

Si la dispersion se fait à l’étranger, il faut se renseigner sur la politique de dispersion du pays en question.

Les cendres peuvent aussi être dispersées ou inhumées dans une propriété privée. Pour ce faire, il est important d’avoir l’autorisation du propriétaire. Si la propriété venait à être vendue, il faudrait que le nouveau propriétaire autorise l’accès au lieu de dispersion, à la famille. Pour l’inhumation de l’urne il faut en plus de cela avoir l’autorisation du préfet.

Les dernières actualités
mont rushmore
21/02/2024
L’Amérique et ses Présidents
Lire le conseil
09/02/2024
Alette prévoit des travaux routiers et la construction d'un nouveau cimetière en 2024
Lire le conseil
30/01/2024
Découverte d’une autre urne funéraire antique sur la plage d’Awala-Yalimapo
Lire le conseil
23/01/2024
Quand l'art s'invite dans le deuil : Des pétales de fleurs de cercueil transformés en perles
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données