1. Accueil
  2. Pendant
  3. Quelles sont les étapes d’un enterrement ?

Quelles sont les étapes d’un enterrement ?

Temps de lecture estimé : 10 minutes
introduction

Inhumation, chambre funéraire, crématorium : pas toujours facile de s’y retrouver ! Obsèques Infos vous explique les différentes étapes qui constituent un enterrement pour que vous puissiez avoir un maximum d’informations.

etapes enterrement

Sommaire :

Les différents points à connaître pour organiser les obsèques

Ignorant de différents points à connaître dans une préparation d’enterrement ? Obsèques info vous met en lumière les principales phases à savoir pour que les obsèques se déroulent sans encombre.

Décès :

Repos du défunt

Le choix du lieu de repos d’un défunt appartient à la famille. Cette dernière oriente son choix selon le budget à sa disposition.

Les différents lieux où le défunt pourra être rapatrié sont les suivants :

chambre funéraire ou un funérarium :

Le funérarium est un établissement géré par une entreprise de pompes funèbres ou par une municipalité. Ce lieu calme et intime permet aux parents du défunt de se recueillir sereinement avant les obsèques.

Ouvert 24/24h, le funérarium est composé de différentes pièces telles qu’un salon et la salle funéraire en elle-même.

Pour vous informer sur le prix du funérarium, il est recommandé d’effectuer une comparaison de prix des obsèques, car il se différencie d’une ville à une autre.

chambre mortuaire :

La chambre mortuaire est localisée dans les établissements de soins. Ces derniers pouvant être des hôpitaux, des cliniques et des maisons de retraite.

Une chambre mortuaire est agencée de manière à ce qu’il y ait un espace pour accueillir les familles du défunt et une salle pour la partie technique.

Toute personne décédée dans l’établissement de santé en question réjouit en priorité et gratuitement la chambre mortuaire.

Par contre, à partir d’une réquisition délivrée par une autorité administrative ou judiciaire et selon la loi en vigueur, il est tout à fait possible qu’on y dépose le corps d’un défunt décédé hors d’un établissement de santé.

Le corps peut y rester jusqu’à la mise en bière.

domicile :

Rapatrier le corps du défunt dans un domicile est une option possible. Or, il y a des exigences à respecter :

  • choisir une habitation individuelle et de préférence au rez-de-chaussée
  • choisir une maison avec une grande salle aérée pouvant accueillir le défunt et les individus désirant se recueillir.
  • Bien soigner le corps du défunt afin d’amoindrir les risques parcourus à l’exposition du corps dans un environnement non frigorifié.

Inhumation ou crémation ?

La prise de décision sur le type de funérailles reste un casse-tête pour toute la famille endeuillée. Ce qui conduit à l’idée qu’il est judicieux d’organiser ses propres funérailles de son vivant pour éviter le conflit entre les membres de la famille au moment du choix du type d’obsèques : incinération ou inhumation.

cercueil

Choisir l’inhumation :

L’inhumation, c’est l’acte d’enterrer le corps d’une personne décédée et elle est la coutume la plus connue et privilégier dans de nombreuses religions.

Elle se déroule dans un cimetière communal sur une concession familiale ou dans le carré des indigents pour ceux qui n’ont pas le moyen de louer.

La cérémonie de mise en terre peut se manifester sous deux formes :

  • En pleine terre
  • dans un caveau

Néanmoins, si vous ne voulez pas acheter une concession funéraire, car vous avez un terrain privé destiné à l’inhumation, vous devez respecter les points suivants (Article L 2223-9 du CGCT) :

  • L’inhumation doit avoir lieu hors de l’enceinte de la ville ou du village et à une certaine distance
  • Obtenir l’autorisation du préfet du département

Du point de vue de dépenses, le coût de l’inhumation varie entre 2500 euros et 15 000 euros. Cette variation de prix dépend du cercueil, du prix de la concession, de la pierre tombale, etc.

Si vous souhaitez connaître le prix d’une inhumation dans votre ville ? Utilisez notre tarificateur obsèques.

urne

Choisir la crémation :

La crémation est un autre type d’obsèques. Elle consiste à brûler le corps d’un être humain défunt. La flamme le réduira en cendres. Puis, ces cendres seront mises dans une urne funéraire qui sera inhumée. Elles peuvent être aussi mises dans un columbarium ou être éparpillées selon les souhaits du défunt de son vivant ou de la famille.

Les confessions religieuses qui approuvent ce mode d’obsèques sont les catholiques et les bouddhistes.

En ce qui concerne les démarches administratives, il est nécessaire d’adresser une demande d’autorisation de la crémation auprès de la mairie du lieu de naissance du disparu ou du lieu de la mise en bière si le corps est transporté. La famille ou les pompes funèbres chargées de l’organisation des obsèques doivent munir du certificat médical de décès ainsi que la volonté écrite du défunt ou une demande de la personne qui est en charge des funérailles.

Le choix de crématorium est libre en France. Mais, il est conseillé d’opter pour le crématorium le plus proche géographiquement. Il est à rappeler que la réalisation de la crémation doit se faire entre 24heures et 6 jours après le décès.

Après la crémation, il faut posséder l’urne funéraire. Pour la choisir, il faut réfléchir sur son utilité future. C’est-à-dire, choisissez-vous une urne solide avec de l’esthétique si elle est placée au crématorium ou au cimetière. Ou choisissez une simple urne, si elle sert juste à transporter les cendres à disperser.

Pour terminer, le tarif de crémation change d’une commune à une autre. En 2019, il varie entre 1500 euros et 7000 euros.

Cercueil

cercueil

Pendant une organisation d’enterrement, le choix du cercueil est primordial. Un cercueil est généralement créé avec du bois d’une épaisseur de 22 millimètres. Pour son esthétique et le confort, il faut bien travailler ses accessoires.

Les accessoires d’un cercueil :

  • Le capiton funéraire :

Le capiton funéraire est la partie rembourrée dans le cercueil. Il peut être présenté sous différents modèles  selon les couleurs, le motif et le type de tissus.

  • Support en ouate ou juca :

Ce support en ouate ou en juca sert à placer des objets ou des fleurs emportés par les personnes venues au recueil de la personne disparue. Sa fixation est sous la couverture du capiton.

  • Emblèmes funéraires

Grâce à la quincaillerie funéraire, il est possible de décorer le cercueil selon les besoins de chacun. Des fabricants de cercueils offrent des accessoires luxueux à base de matière en laiton ou avec des cristaux. Ils peuvent orner un cercueil selon un thème défini par la famille.

Le modèle de cercueil dépend du type d’obsèques

Le cercueil utilisé pour la crémation et l’inhumation se diffère.

  • Pour la crémation : on choisit un cercueil fabriqué à partir des pins ou des cartons ou en aggloméré.
  • Pour l’inhumation : Le cercueil doit être assez résistant au temps et à l’humidité que dégage la terre. Les modèles constitués en chêne et en orme sont les plus utilisés pour leur bonne résistance.

Le tarif d’un cercueil varie selon la matière de fabrication, la forme et les variétés d’ornements. Un cercueil classique est tarifé entre 500 euros et 3000 euros.

Les types de cérémonie funéraire

fleur

La cérémonie funéraire s’inscrit dans les étapes cruciales de l’organisation des obsèques. C’est le dernier moment où les proches du défunt lui rendent hommage et lui disent adieu.

Cérémonie civile :

La cérémonie laïque exclut tous les aspects religieux dans le programme d’enterrement. Le déroulement de la cérémonie se concentre sur le souvenir et l’hommage du défunt. Dans cette sorte de cérémonie, les pompes funèbres prennent une place importante dans la préparation des obsèques.

Cérémonies religieuses :

En France, il existe cinq principaux types de cérémonies religieuses : catholique, juive, musulmane, protestante et orthodoxe. Il faut bien surtout se conformer aux dernières volontés laissées par la personne disparue. Si elle n’a rien laissé, il faut savoir s’il était simplement croyant, très pratiquant, attaché aux rites religieux ou s’il aurait préféré une cérémonie laïque.

  • La cérémonie catholique est composée d’un certain nombre de coutumes à respecter et beaucoup d’éléments religieux.
  • Les cérémonies juives varient en fonction des communautés et des régions, mais la simplicité est toujours de mise.
  • La cérémonie musulmane suit un ordre très précis.
  • Les cérémonies protestantes restent très simples et mettent en avant le respect du défunt.
  • La cérémonie des orthodoxes, quant à eux, rend de très nombreux hommages aux défunts.

Le point commun de ces cérémonies religieuses est qu’elles se dérouleront toutes dans un lieu de culte.

Éléments complémentaires

Ci-dessous, la liste des éléments complémentaires facultatifs qui pourrait être nécessaire pour une bonne organisation d’enterrement.

Fleurs :

Les fleurs font souvent partie du décor des obsèques. Pourtant, elles ne servent pas seulement d’ornements, mais endossent beaucoup de significations et de symboles inouïs. Il est ainsi important de bien les choisir.

Si vous avez eu du mal à choisir les fleurs de deuil, lisez cette page dédiée.

Faire-part :

Les Faireparts sont les premiers supports de communication à publier pour annoncer un décès aux proches. Sa rédaction suit un ordre précis qu’il faut respecter.

Obsèques info vous présente ce modèle de faire-part pour vous donner une idée de base sur la conception.

L’annonce de décès peut aussi être émise par voie journalistique régionale ou nationale, dans la rubrique nécrologique. Les annonces sont souvent payantes et permettent d’informer un public large. Des idées de prix de publication d’avis de décès des journaux sont présentées sur notre plateforme.

Soins

Le corps du défunt doit passer par deux sortes de soins avant la mise en bière :

Suivant le décès, le corps du défunt doit passer une étape cruciale qui est la toilette mortuaire. En fait, c’est le moment de lavage du corps de la personne décédée. Le but de la toilette mortuaire est de préserver la dignité du défunt, mais aussi de lui donner une apparence naturelle afin d’aider les proches à appréhender le deuil de la façon la plus sereine possible.

La thanatopraxie désigne les soins effectués sur un défunt. Cette pratique doit toujours être précisée aux familles et aucune injection ne doit être effectuée sans leurs accords préalables. C’est généralement l’agence de pompes funèbres qui s’occupe des obsèques qui est chargée de parler de ces soins aux familles.

Les derniers conseils
comment trouver un défunt
17 septembre 2020
Comment trouver un défunt ?
Lire le conseil
éloge funèbre, oraison funèbre
27 juillet 2020
Éloge funèbre : conseils de rédaction et exemple de discours
Lire le conseil
Décor crematorium
26 juillet 2020
Comment peut-on personnaliser la salle de recueillement dans un crématorium ?
Lire le conseil
 Publication d’avis de décès
19 juillet 2020
À combien coûte le prix d’une publication d’avis de décès dans la presse ?
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU