Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Enterrement catholique : cérémonie, étapes et rites des funérailles

En France, les cérémonies catholiques funéraires sont les plus communes. La cérémonie est dans ce cas adaptée à la fois pour l’église et le cimetière. Le prêtre tient un rôle central et la famille peut s’appuyer sur lui pour l’organisation des funérailles catholiques ainsi que la cérémonie. L’inhumation est souvent plus répandue et est privilégiée même si l’Eglise n’interdit aucunement la crémation. Cette coutume trouve son explication dans l’histoire, rappelons que le Christ fût inhumé après sa mise à mort, les catholiques ont donc naturellement adopté cette pratique. Ce sont les pompes funèbres, avec le concours du prêtre, qui se chargent de la dernière étape de l’inhumation, la mise en terre.

 La cérémonie funéraire catholiques suit des rites et des étapes qui lui sont propres. L’accent est mis sur les moments forts de la vie du défunt et retrace les évènements importants et marquants de son passage sur Terre. Les obsèques sont un message d’espérance, promesse d’une vie calme et paisible dans l’au-delà.

 

Des obsèques catholiques, dans quel but ?

Les funérailles catholiques permettent, bien sûr, de rendre un dernier hommage au défunt, elles permettent aussi aux proches du disparu de se retrouver, de se réunir et de se recueillir. Elles ne sont pas nécessairement réservées aux pratiquants et tout un chacun peut être enterré dans la tradition catholique. L’entourage prie pour le défunt et le travail de deuil commence. L’aspect religieux peut être intégré à la cérémonie même si la famille ou l’entourage admet une certaine distance avec la foi. On peut désirer des obsèques catholiques pour respecter les volontés du disparu ou simplement pour bien faire.

L’amour du Christ, et sa présence dans les moments les plus éprouvants que l’on peut connaître sur Terre, constituent le cœur de la cérémonie des funérailles catholiques. La cérémonie des obsèques est donc l’occasion de rassembler les proches autour de la dignité du disparu lorsqu’il s’est éteint. La cérémonie funéraire, moment de retrouvailles, peut aussi être propice à la réconciliation et au pardon, elle permet à chacun de faire son deuil dans une atmosphère pleine d’espérance.

 

Prendre contact avec l’établissement religieux

etablissement religieuxSuite à un décès, il convient généralement de contacter l’établissement religieux auquel vous êtes rattaché, l’église ou le presbytère donc. Le prêtre avec lequel vous serez en contact vous assistera dans l’organisation de la cérémonie religieuse et vous guidera dans le choix des textes, des prières, de la musique, …

Les préparations de la cérémonie funéraire peuvent se faire directement au domicile du défunt ou au presbytère. Des bénévoles laïcs, souvent présents dans les paroisses, peuvent aider la famille, la guider dans les étapes à suivre et l’accompagner tout au long des obsèques.

Si le prêtre qui organise les obsèques est souvent celui de la commune de décès ou de la commune de résidence du défunt, il est tout à fait possible de faire appel à un autre prêtre, notamment si le disparu connaissait un prêtre de son vivant, il est de bon ton de faire appel à lui. La cérémonie n’en sera que plus personnalisée et deviendra unique.

Pour des questions pratiques, les obsèques n’ont jamais lieu le dimanche, les cimetières étant souvent fermés ce jour.

 

Les rites funéraires catholiques

rite funeraire

Une veillée funéraire peut être célébrée au domicile du défunt, elle a lieu peu de temps après le décès. Il s’agit d’une cérémonie traditionnelle qui devient de moins en moins courante et permet à l’entourage proche de se recueillir et de veiller le défunt avant la cérémonie des obsèques. Cette veillée est souvent organisée à l’initiative de la famille.

Trois bénédictions peuvent être données :

  • Le prêtre peut bénir le corps avant la mise en bière,
  • La famille peut bénir le corps à l’entrée du cercueil dans l’église,
  • Le corps peut également être béni une dernière fois lors de la mise en terre.

Les rites sont très présents lors des cérémonies funéraires catholiques, ils expriment des symboles forts. Le rite de la lumière est souvent le premier rite effectué lors de l’entrée du cercueil dans l’église. Deux membres de la famille allument deux cierges, que l’on place de chaque côté du cercueil, la lumière devient symbole de l’espérance chrétienne. Par ailleurs, aucune toilette rituelle n’est imposée après le décès dans la religion catholique.

 

La mise en terre, déroulement et étapes

pompes funebresPoint culminant de la cérémonie, la mise en terre est faite par les employés de la pompe funèbre que vous avez choisie.

Elle a souvent lieu en plus petit comité puisque c’est le moment où la famille et les proches expriment l’affection qu’ils avaient envers le disparu. On peut tout à fait personnaliser ce moment pour le rendre à l’image du défunt. Cela peut se faire à travers le choix des fleurs de deuil, des musiques, des lectures de textes, … La mise en terre constitue le dernier adieu au défunt, dernier contact avec le disparu, ce qui explique l’importance de ce moment solennel. Le prêtre est invité dans ces derniers instants, chants et prières sont souvent au rendez-vous.

 

Crémation, suicide, personne non baptisée

La crémation n’est pas interdite par l’Eglise, tant est que la décision a été prise dans un but qui respecte la foi chrétienne. Dans ce cas le corps est transféré directement au crématorium après la cérémonie religieuse. Les célébrations religieuses en présence d’une urne sont très rares puisque, lors des obsèques catholiques, l’accent est mis sur le corps.

Le suicide, longtemps resté tabou et refusé par l’Eglise, il est aujourd’hui accepté. La cérémonie funéraire met souvent l’accent sur la foi dans ce cas. Les circonstances de la mort du défunt ne sont pas toujours abordées mais peuvent l’être. La famille et l’équipe paroissiale s’accordent sur ce point avant l’organisation de la cérémonie, cérémonie qui répond aux demandes de la famille.

Les personnes non baptisées peuvent tout à fait souhaiter une cérémonie religieuse. Cette dernière peut être un peu différente des cérémonies funéraires habituelles des baptisés. Les rites de la croix et de l’eau ne seront pas présents puisqu’ils font directement référence au baptême. La cérémonie funéraire des personnes adultes, non baptisées, mais qui ont souhaité se faire baptiser de leur vivant ou étaient en route vers le baptême au moment de leu décès est très semblable à celle d’une personne baptisée.

 

Les prières et textes bibliques

La cérémonie funéraire catholique comprend souvent trois temps de prière, la première prière, le psaume et l’évangile. Les textes qui rythment la cérémonie sont choisis par la famille et peuvent être lus par le prêtre pendant la cérémonie.

Les textes suivant sont communément lus pendant les différents temps de prières :

Pour la première prière

  • La lecture du livre de Job (Jb 19, 1.23-27a) invite à garder confiance dans les épreuves de la vie,
  • La lecture du livre de la Sagesse (Sg 2, 23 ; 1-6.9) rappelle que la vie de chaque homme est entre les mains de Dieu,
  • La lecture du livre des Lamentations (Lm 3, 16-26), comme le livre de Job, invite les hommes à ne pas perdre confiance,
  • La lecture de la 1ère lettre de Saint Jean (1 Jn 3, 14-16-20) permet aux hommes de se rappeler que l’amour fait passer de la mort à la vie.

Pour les prières universelles

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie

 

Les chants catholiques

La musique est généralement présente lors de chaque étape de la cérémonie catholique. Vous retrouverez des exemples ici.

 

Une cérémonie funéraire catholique empreinte de symboles

Les obsèques religieuses, dans la tradition catholique, reprennent de nombreux symboles et rites marquants pour les croyants.

  • Le rite de la lumière : les cierges allumés qui encadrent le cercueil renvoient à l’image du Christ ressuscité, message plein d’espoir. 
  • Le rite de la croix rappelle aux catholiques la souffrance du Christ avant sa mort sur la croix, belle preuve d’amour pour les hommes.
  • L’encensement, qui parfume la cérémonie, est un signe de respect envers le défunt. C’est aussi le symbole de la prière des hommes qui monte vers Dieu.
  • L’aspersion, qui consiste à bénir le cercueil avec de l’eau bénite, rappelle aux chrétiens leur propre baptême.

Chacune de ces étapes et chacun de ces rites permettent à la famille et à l’entourage du défunt de faire son deuil. Le défunt est également accompagné dans une nouvelle vie à travers ces rites qui bercent la cérémonie. Les funérailles catholiques sont tournées vers l’espérance et mettent en perspective les évènements marquants dans la vie d’un catholique.

 

La cérémonie funéraire catholique, pleine de rites et de symboles, permet d’accompagner le défunt dans sa nouvelle vie et offre à l’entourage du disparu un message d’espérance, aide précieuse pour faire son deuil.

 

Cet article fait partie du dossier Cérémonies

haut de page Revenir en haut de la page

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos depuis 8 ans et continuellement en relation avec les acteurs du funéraire, Charles Simpson est également rédacteur de la rubrique “organisation d’obsèques.”

Devis obsèques catholiques Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici