Comment faire face à un deuil traumatique ?

Le deuil est la perte, le décès d’un être cher. La durée du deuil peut être plus ou moins longue. C’est un état que l’on garde toute sa vie et celui-ci peut se manifester pendant un an ou deux. La personne endeuillée peut s’habiller de façon particulière, avoir des comportements non habituels en famille et au travail et fréquenter des lieux qu’elle ne fréquente pas d’habitude ou vice versa. Au bout d’un moment la personne endeuillée tourne la page et reprend sa vie comme avant.

faire face à un deuil traumatique

Le deuil traumatique, de quoi s’agit-il ?

Le deuil traumatique est un deuil plus compliqué, la mort est foudroyante. Les circonstances de la mort du proche sont vécues comme brutales et inattendues. La personne qui subit ce drame peut être en colère, ressentir un profond sentiment d’injustice et de quelque chose d’inachevé. Les personnes endeuillées se posent de nombreuses questions comme ‘Pourquoi maintenant ?’, ‘Pourquoi lui ?’.

Un décès est toujours difficile à vivre mais le caractère prévisible de la mort dans certains cas amortit ce choc et nous aide à nous préparer. La mort brutale, quant à elle, n’offre aucune possibilité de préparation, on ne connaît souvent pas les dernières volontés du défunt, organiser des obsèques dans ce cas devient très difficile. Il n’est pas facile de réaliser qu’on n’a pas eu le temps de dire adieu à la personne ou que certains conflits n’étaient pas réglés. Certaines personnes regrettent de ne pas avoir pu dire à quel point elles aimaient la personne perdue.

Les signes du deuil traumatique 

  • . L’image du défunt est très présente, envahissante et peut apparaître à tout moment sans que la personne ne puisse contrôler ce phénomène. La personne peut aussi revivre la scène traumatique, vue ou imaginée.
  • . La personne endeuillée montre des signes d’hyperexcitation ou au contraire est abattue.
  • . On peut aussi voir apparaître un blocage de la pensée.
  • . La personne souffre de troubles du sommeil, fait des cauchemars
  • . Des troubles de l’alimentation peuvent être visibles.
  • . Le proche endeuillé ressent un profond sentiment de désespoir qui peut parfois se traduire par un état dépressif avec des idées de suicide ou une angoisse de mort.
  • . Des symptômes douloureux multiples sont visibles.
  • . Les proches peuvent observer un sentiment d’étrangeté et d’hostilité, la personne endeuillée peut faire de nombreux reproches sur des sujets divers à son entourage.
  • . La personne peut aussi ressentir une forme de culpabilité ou encore pleurer beaucoup.

La plupart de ces signes sont présents chez les personnes confrontées à la perte d’un être cher. Plus que la présence de ces signes, c’est leur persistance dans le temps qui doit alarmer.

Le sentiment de culpabilité et de colère

deuil traumatiqueCertaines personnes endeuillées cherchent une cible sur laquelle ils pourraient se décharger de leur colère, cela peut être Dieu, le destin ou encore la personne elle-même. Le sentiment de culpabilité est également très présent, il arrive même que la personne culpabilise beaucoup et en vienne à se considérer indigne de vivre ou regrette de n’être pas mort à la place du défunt. Culpabilité et colère, qui sont des émotions normales, peuvent devenir des éléments perturbateurs et entraîner la personne dans un deuil complexe. Il est bon dans ce cas de figure de consulter un professionnel pour se faire aider.

Affronter la réalité

Dans le cas d’un deuil traumatique, la réalité peut ressembler à un cauchemar, nier la réalité de façon prolongée n’est cependant pas une bonne solution. Poser des questions aux premiers secours intervenus ou aux gendarmes permet de mieux cerner les circonstances du drame. Voir le corps de la victime peut être important dans certains cas. Il est bien sûr bouleversant de se retrouver face au corps d’une personne proche défigurée et sans vie mais cela rend la perte réelle et évite le déni. Il n’y a pas de règles strictes sur ce point, à chacun, en fonction de sa sensibilité, de choisir s’il veut voir la dépouille ou non.

L’importance de l’aide

La violence du décès rend le deuil très difficile et long à traverser. Il est important que l’entourage et les proches puissent apporter un réel soutien à la personne endeuillée. Bien souvent, faire appel à une aide extérieure est une très bonne solution, les professionnels sont formés et pourront apporter l’aide nécessaire, le soutien requis et une écoute attentive.

Devis obsèques Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici