Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Condoléances : ce qu’il faut dire et ne pas dire

Lorsque l’on présente ses condoléances, que ce soit par écrit ou en personne, il peut être difficile de trouver les mots justes.
Il existe bien des manières pour soutenir une personne endeuillée et lui témoigner de son affection.
Si l’on ‘présente ses condoléances’, savons-nous vraiment ce qu’on met derrière ces mots ? Petite leçon d’étymologie pour bien comprendre de quoi nous parlons. Du latin ‘cum’ qui signifie avec et ‘delere’ qui veut dire avoir de la peine, présenter ses condoléances veut donc dire souffrir avec l’autre et exprimer son empathie, belle preuve de soutien !
Nous avons compilé une liste de ce que l’on peut dire – et ce qu’il faut éviter de dire – lorsque l’on présente ses condoléances.

Pourquoi présenter ses condoléances ?

Le but de présenter ses condoléances est de montrer à la personne endeuillée sa compassion et sa préoccupation.

Que dire pour présenter ses condoléances ?

Vous pouvez dire à quel point la personne décédée vous manque ou vous pouvez partager un heureux souvenir. Le plus important est de faire comprendre que vous vous souciez de la personne en deuil et que vous êtes disponible si elle a besoin de soutien.

  • “Je suis désolé pour votre perte.” Bien que cette phrase soit devenue un cliché, elle est aussi un moyen simple et succinct de montrer votre empathie. Si vous ne trouvez pas les mots, dire une personne “Je suis désolé pour votre perte » peut permettre de lui faire comprendre que vous vous souciez d’elle.
  • “Vous êtes dans mes pensées / Je pense à vous. » Faire savoir que vous êtes conscient de la difficulté émotionnelle de la situation peut aider une personne endeuillée à se sentir moins isolée dans son expérience, et lui rappeler que vous vous faites suffisamment de souci pour penser à elle peut l’aider à se sentir moins isolée dans le monde.
  • « Il / elle était une personne merveilleuse. »
  • “Il / elle va me manquer.” En vous associant à la douleur de la famille par ces mots, vous faites preuve d’une grande empathie et montrez votre attachement à la personne disparue auprès de son entourage. Cette formule de condoléances très simple est une vraie preuve d’amitié. 
  • « Ce doit être si difficile pour vous. » Reconnaître la douleur et le chagrin que la personne endeuillée ressent peut être très réconfortant. Beaucoup de gens confrontés à un décès se sentent seuls et isolés dans leurs sentiments, et en reconnaissant la difficulté émotionnelle de la situation, vous pouvez l’aider à se sentir moins seule.
  • « Je t’aime. » Si vous êtes assez proche, rappeler à une personne en deuil que vous l’aimez peut être puissant. Le deuil peut laisser aux gens un sentiment de solitude, et en leur rappelant que vous les aimez et que vous êtes là pour eux, vous pouvez leur rappeler qu’ils ne sont pas seuls.
  • « Lorsque vous serez prêt, je souhaiterais en savoir plus sur qui était la personne décédée. » Si vous ne connaissiez pas la personne décédée, proposer d’en savoir plus à la personne en deuil peut non seulement lui faire sentir que vous vous souciez d’elle, mais peut aussi permettre d’alléger la pression sur le moment. Faire savoir à la personne endeuillée que vous êtes là pour elle à l’avenir peut être un énorme réconfort dans un moment stressant et douloureux.
  • Partager un souvenir concernant la personne décédée.

Que faut-il éviter de dire à une personne confrontée au deuil ?

Beaucoup de gens ont peur de dire “ce qu’il ne faut pas” à quelqu’un qui vient de subir une perte. Parce qu’une personne en deuil est généralement submergée par l’émotion, les enjeux peuvent sembler très importants. Parler avec amour et compassion, et reconnaître honnêtement la situation sont des moyens pour éviter les faux pas. Trois bonnes règles à suivre pour ne pas dire ce qu’il ne faut pas :

  1. Ne pas nier que la personne décédée est morte.
  2. Ne pas nier que la personne en deuil soufre émotionnellement.
  3. Ne pas nier que cette mort peut changer la vie de chacun.
  • “Je sais ce que vous ressentez. » Même si cela peut sembler être une déclaration empathique, elle peut souvent avoir l’effet inverse. Tout le monde vit la perte et le deuil différemment, et vous devriez encourager la personne endeuillée à avoir son expérience unique du deuil. Une meilleure façon d’exprimer votre empathie pourrait être : “Si vous voulez parler de la façon dont vous vous sentez, sachez que je suis là pour vous. »
  • « Il / elle est mieux là où elle est. » A moins que vous ne sachiez avec certitude que la personne qui est décédée ainsi que la personne endeuillée croient en un au-delà, cette déclaration risque d’être offensante. Au lieu de cela, essayez de reconnaître que le deuil peut être douloureux, et que cela est normal.
  • « Comment vas-tu / tiens-tu le coup ? » Pour la plupart des gens qui ont connu un décès, la réponse à cette question est “Pas bien. » Alors que nous voulons prendre des nouvelles des personnes qui souffrent, la désinvolture de cette question force souvent la personne aux prises avec la douleur à changer son visage.
  • « Maintenant, vous allez pouvoir passer à autre chose dans votre vie. » Surtout après une maladie prolongée ou douloureuse, la mort peut sembler être un soulagement. Pourtant, une personne en deuil a besoin de temps et d’espace pour pleurer. Encouragez la personne endeuillée à prendre le temps et l’espace dont elle a besoin.
  • “Je ne sais pas ce que je ferais si [relation de la personne décédée à la personne endeuillée] mourrait. » Bien que cette déclaration paraisse justifiée pour vous, elle n’est en rien un réconfort pour la personne en deuil. En fait, elle peut pousser la personne endeuillée à se sentir encore plus isolée dans son chagrin. Au lieu de cela, essayez de reconnaître la profondeur de la perte et faites-lui savoir que vous êtes là en tant que source de réconfort et de soutien.
  • “Au moins, la mort a été rapide, donc il ou elle n’a pas souffert / lente, donc vous avez eu la chance de pouvoir lui dire au revoir. » La mort est incroyablement difficile, quel que soit la forme qu’elle prend. Bien que vous souhaitiez aider la personne à “positiver”, elle a simplement besoin de temps pour vivre son deuil.
  • « Ne vous inquiétez pas, vous vous sentirez bientôt mieux. » Bien que vous souhaitiez aider la personne endeuillée à se tourner vers l’avenir, il est important de lui donner le temps et l’espace pour vivre ses sentiments. Ne faites pas pression sur elle pour qu’elle reprenne le dessus. »

 

Présenter ses condoléances, les gestes qui comptent

Au delà des mots, un geste, une attitude ou un simple sourire sont également des bons moyens pour présenter vos condoléances ou témoigner de l’attention à la personne endeuillée. 

  • Dites-le avec des fleurs

Si offrir des fleurs peut transmettre bien des messages, recevoir un bouquet après le deuil d’un être cher est une belle preuve d’amitié, joli message pour présenter vos condoléances en délicatesse. Notez en plus que le langage des fleurs vous permet de teinter votre message d’une attention particulière. Belle façon de réconforter une âme en peine. 

  • Proposez votre aide

Le deuil chamboule bien souvent l’organisation de la vie quotidienne et proposer votre aide dans ces moments difficiles et agités sera surement très apprécié. De la prise en charge des enfants à la gestion des courses, toute aide peut être un message touchant pour présenter vos condoléances à la famille endeuillée. 

  • La discrétion

Cela peut paraître banal et très anodin mais une famille endeuillée peut souvent être un peu envahie et parfois même se sentir gênée par toutes ces intrusions. Quoi de mieux pendant ces moments difficiles que de se faire discret et humble pour présenter ses condoléances et offrir un moment de quiétude à la famille. 

  • La puissance de l’écrit 

Présenter ses condoléances ne veut pas forcément dire passer par la parole et vous pouvez tout à fait manifester votre soutien à la personne endeuillée à distance, à travers l’écrit. Se remémorer les bons moments, témoigner sur la personne disparue, raconter des épisodes mémorables,… sont autant de manières pour présenter vos condoléances et offrir une marque d’affection à l’entourage. Évitez cependant les réseaux sociaux. Facebook ou Twitter ne sont pas les meilleurs moyens pour envoyer des messages de condoléances. 

 

Ces quelques conseils en tête, n’ayez pas peur de présenter vos condoléances et parlez avant tout avec votre cœur, mettez-vous simplement à la place de l’autre et vous trouverez les mots pour toucher et réconforter. 

 

Cet article fait partie du dossier Pendant les funérailles

haut de page Revenir en haut de la page

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos depuis 8 ans et continuellement en relation avec les acteurs du funéraire, Charles Simpson est également rédacteur de la rubrique “organisation d’obsèques.”

Devis assurance Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici