Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Tout savoir sur le métier de fossoyeur

Le métier de fossoyeur est un travail dont on ne parle que très peu. Bien souvent, on le réduit au travail de creuser les fosses pour enterrer les morts, alors que la discipline va bien au-delà. En quoi cela consiste exactement ?

 

En quoi consiste le métier de fossoyeur ?

Le travail du fossoyeur se déroule exclusivement sur le terrain. Il creuse les tombes chargées d’accueillir le cercueil, mais pas que ; il intervient également lorsqu’il est question d’une exhumation. Le fossoyeur est également chargé de réduire un caveau, s’il s’avère que celui-ci est plein.

Outre ses aptitudes physiques indispensables dans l’exercice de son activité, le fossoyeur accompagne moralement les familles pendant toutes les étapes de l’inhumation. A ce titre, il accueille à l’entrée du cimetière, accompagne le cortège et place le cercueil à l’endroit indiqué. Il assiste notamment les personnes souhaitant visiter les défunts en leur indiquant les emplacements de leurs tombes.

Pendant, l’inhumation du cercueil, il veille à ce que la mise en bière se déroule dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, il s’assure que la descente du cercueil se déroule sans dommage. Il importe donc de mentionner que le métier de fossoyeur s’étend sur un plan physique, mais également psychologique.

 

Carrière et formation d’un fossoyeur

Chacun peut choisir de devenir fossoyeur. En effet, le métier de fossoyeur ne réclame pas un diplôme en particulier. Toutefois, l’intéressée devra suivre une formation typique de niveau 1 d’environ 15 ou 20 heures ; laquelle sera offerte par la mairie ou une société de pompes funèbres. Cette formation de fossoyeur a été imposée par le décret n°95-653 du 09/05/1995 du Code Général des Collectivités Territoriales. Le but ici est de former le fossoyeur en matière de réglementation et de législation funéraire.

Sa formation prend également en compte l’éducation sur les notions d’hygiène, de sécurité et de décence. Au cours de l’apprentissage, ce dernier est aussi préparé au sujet de la psychologie et de la sociologie du deuil.

Par ailleurs, il est recommandé d’avoir le CAP et une bonne aptitude physique qui saura être appréciée sur le terrain. Une personne désirant devenir fossoyeur peut passer un concours dans la catégorie C s’il n’a aucun diplôme, mais également dans la catégorie B, s’il dispose d’un baccalauréat.

Le métier de fossoyeur requiert certaines qualités indéniables, notamment la capacité de travailler en groupe et à offrir une parfaite assistance aux familles éprouvées. La faculté à l’utilisation d’outils mécaniques et véhicules (pelle, tractopelle) pour creuser les fosses est également une qualité que doit disposer un fossoyeur.

Cet article fait partie du dossier Pendant les funérailles

haut de page Revenir en haut de la page

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos depuis 8 ans et continuellement en relation avec les acteurs du funéraire, Charles Simpson est également rédacteur de la rubrique “organisation d’obsèques.”