1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le cimetière de la Cité Bonjean, un lieu encore trop méconnu du grand public

Le cimetière de la Cité Bonjean, un lieu encore trop méconnu du grand public

Temps de lecture estimé : 3 minutes
introduction

Depuis 2010, une visite du cimetière de la Cité Bonjean est organisée chaque année. Cette initiative locale est une occasion de redécouvrir certains événements qui ont marqué la Première Guerre Mondiale dans le cadre de l’ANZAC DAY.

L’ANZAC DAY est un jour très spécial pour l’Australie et la Nouvelle Zélande. L’ANZAC DAY, acronyme signifiant Australia et New Zealand Army Corps est le jour où les Australiens et les Néo-Zélandais rendent hommage à leurs compatriotes morts durant la Première Guerre Mondiale. On les avait surnommés les Anzacs.

cimetiere-cite-bonjean

Sommaire :

Un lieu de recueil

En 1914, le cimetière militaire de la Cité Bonjean ouvre ses grilles pour accueillir les corps des soldats. Il a été construit à proximité d’un l’hôpital mais aussi d’une résidence et d’un lycée qui avaient été réquisitionnés à cette occasion.

La ville d’Armentières est un lieu spécial dans l’Histoire de France car de nombreux soldats y furent enterrés. Plus de 2600 tombes ont été construites auxquels s’ajoutent une Croix du Souvenir (symbolisée par une épée retournée) et une Pierre du Souvenir (pour les cimetières disposant de plus de 1000 stèles funéraires).

Autre particularité, les militaires étaient enterrés dans des cercueils en fonction des conditions climatiques. Cependant, on disposait les corps dans des couvertures cousues à la main par le service des sépultures.

Pour l’entretien des tombes de soldats britanniques (la ville d’Armentières avait été une des bases arrières des Britanniques pendant plus de 3 ans et ½), c’est la Commonwealth War Graves Commission qui s’en occupe.

Lieu de mémoire regroupant les soldats alliés, il est parfois difficile de se repérer dans le cimetière. Les tombes étant presque semblables. Cependant, en regardant de plus près, il y a des différences. Par exemple, pour les Britanniques, il y a l’identité du soldat et un message que pouvait inscrire la famille.

Les dernières actualités
21 juillet 2020
Cérémonie funéraire : les résultats de notre sondage, que faut-il retenir?
Lire le conseil
tombe musulman
24 juin 2020
Confinement et tombe musulmane
Lire le conseil
cimetière obsèques
20 mai 2020
La Toussaint, une affaire de date et de fleurs ?
Lire le conseil
femme
20 mai 2020
Donation : les Français inquiets pour la fiscalité
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU