Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Pourquoi les services funéraires sont-ils payants ?

Paru en septembre 2018, le livre de Paul Ariès, politologue et écrivain, Gratuité vs capitalisme, part du constat que notre modèle économique actuel arrive à bout. L’auteur propose un modèle alternatif basé sur la gratuité qui pourrait devenir un nouveau modèle voire même une nouvelle conception de vie.

Pour illustrer son sujet, Paul Ariès fait le tour des différentes expériences et initiatives en matière de gratuité, dont les services funéraires, découvrons les propos de l’auteur.

Les inégalités sociales devant la mort sont toujours visibles dans notre société actuelle. Le capitalisme semble avoir investi le champ des services funéraires, faisant payer ses services toujours plus chers en fonction de la qualité de ceux-ci.

 

Des obsèques gratuites, un plus sur le plan social

Le secteur marchand couvre 80% des enterrements, à travers les Pompes funèbres générales, société créée au XIXème siècle. La loi Sueur, de janvier 1993, marque un tournant sur le marché des obsèques, ouvrant le marché à la concurrence et abrogeant le monopole communal des pompes funèbres.

 

Des services funéraires gratuits pour plus d’écologie

enterrement écologiqueDes obsèques gratuites auraient un impact écologique. Les conditions actuelles d’inhumation polluent l’atmosphère et les nappes phréatiques tandis que l’incinération utilise d’importantes quantités de carburants sans compter les nombreux arbres abattus pour la seule confection des cercueils. L’auteur nous propose des solutions comme les cercueils en carton recyclé et biodégradable, qui peuvent être personnalisables. Paul Ariès évoque l’élargissement des modes de sépultures. Si en France seule l’inhumation et l’incinération sont possibles, la gratuité pourrait permettre de légaliser d‘autres techniques comme l’humusation (décomposition du corps en compost) ou la promession. (le corps est plongé dans l’azote liquide).

 

La gratuité des obsèques, au service de la politique

L’auteur propose l’instauration de funérailles républicaines qui seraient prises en charge par les mairies. Près de 44% des Français seront athées en 2050 et pourraient attendre de l’Etat qu’il leur offre des services funéraires. Le principe est déjà existant depuis 1887 mais dans les faits, il est assez peu pratiqué.

 

Des obsèques gratuites, un bienfait sur le plan anthropologique

La mort fait tache dans la logique capitaliste : on accumule les richesses, on cache la maladie, la vieillesse et la mort. Plutôt que de cultiver une vie réussie et un mode de vie sain, dans lequel la mort a sa place, le capitalisme pousse les individus à évacuer l’idée de la mort. La gratuité des services funéraires pourrait tout à fait être une solution à la conception capitaliste de la mort, la mort serait replacée au centre de la vie et rendrait l’homme pleinement heureux, plus que jamais jouisseur de la vie. Un nouveau discours collectif pourrait émerger pour un monde plus sain et plus humain.

 

Des terrains communs gratuits

gratuité cimetièreBeaucoup de communes souhaitent pouvoir renouer avec les terrains communs, qui comportent des emplacements gratuits, dans leurs cimetières. Il n’y a aucune condition financière pour en bénéficier. Ces sépultures gratuites sont individuelles et peuvent recevoir une pierre tombale ainsi que des ornements. Le terrain commun est constitué d’emplacements gratuits garantis pendant cinq ans et peuvent être prolongés de cinq ans en cinq ans jusqu’à manque de places.

 

A quand des services funéraires gratuits et démocratisés ?

Si l’auteur de Gratuité vs Capitalisme soulève des pistes de réflexions, l’avenir nous montrera comment évoluent les services funéraires

 

ban-oi-tarificateur

 

haut de page Revenir en haut de la page