1. Accueil
  2. Pendant
  3. Crématorium

Crématorium

Temps de lecture estimé : 10 minutes
Nombre de mots : 1634
introduction

Le crématorium est avant tout un lieu où l’on incinère les défunts. Aujourd’hui, sa fonction a évolué puisque les familles sont accueillies par un personnel formé qui leur proposent de se recueillir et de rendre un dernier hommage à leur proche disparu. Ce sont les pompes funèbres qui s’occupent de l’organisation des obsèques, qui prennent contact avec le crématorium pour la famille. Mais où trouver un crématorium ? Qu'est ce qu'une crémation ? Comment choisir une urne ? Les réponses dans cet article.

urne et rose blanche

Sommaire :

Qu'est ce que la crémation ?

Le terme ‘crémation’ peut facilement se comprendre si on retourne à ses origines. Ce terme trouve ses racines dans le mot latin « cremare », qui veut dire brûler. Ainsi, ce procédé funéraire vise à réduire le corps d’une personne décédée en cendres après l’avoir brûlé dans un four crématoire chauffé à près de 900°.

La crémation se fait dans le respect du corps humain. Le défunt est placé dans un cercueil que l’on introduit dans un four chauffé à très haute température. Le corps passe de l’état solide à l’état gazeux, les cendres récupérées sont ensuite broyées puis déposées dans une urne cinéraire. Avec l’inhumation, la crémation est actuellement l’une des pratiques funéraires les plus répandues à travers le monde. Maintenant que vous savez la définition de ce procédé, vous souhaite certainement savoir comment se passe une crémation ?

crematorium

Comment se déroule la crémation ?

En France, la crémation se pratique exclusivement dans les crématoriums.

  • La famille est reçue au crématorium et accompagnée dans un salon où elle pourra se recueillir et discuter le temps de la crémation.
  • La crémation dure environ 90 minutes pendant lesquelles il est possible pour la famille d’assister à celle-ci si elle le désire via une retransmission vidéo.
  • Une fois l’incinération terminée, les cendres du défunt sont récupérées et sublimées puis mises dans un « cendrier ». Celui-ci est ensuite placé dans l’urne qui est remise à la famille. L’urne cinéraire comporte des informations relatives au défunt comme son nom et son prénom ou encore le lieu de la crémation. C’est à la famille de se charger devenir des cendres en respectant les dernières volontés du défunt.
montre

Combien de temps dure une crémation ?

La crémation proprement dit peut durer entre 1h30 et 2h00. Ensuite la durée de la présence de la famille dans un crématorium dépendra de la durée de la cérémonie d'hommage et la collation qui se tiendra dans une salle de convivialité destinée pour cet usage.

Combien de temps après la crémation peut-on récupérer les cendres ?

L'urne funéraire qui renferme les cendres du défunt peut être récupérée par la personne qui pourvoit au funérailles ou les pompes funèbres qui se chargent des obsèques après la crémation même. Toutefois, les crématoriums proposent souvent un délai auquel il pourra conserver l'urne pour permettre à la famille de bien réfléchir à la destination des cendres.

Evolution de la crémation

Autrefois, la crémation fut considérée comme une technique funéraire prédominante. Dans la Rome Antique, seuls les riches bénéficièrent de cette pratique à leur décès alors que les esclaves et les pauvres sont enterrés dans des fosses communes. En l’an 789, la crémation fut interdite complètement par Charlemagne qui souhaitait unir son royaume autour du christianisme.

C’est à partir de 1887 que la crémation fut désormais autorisée en France. Depuis le taux de la réalisation de cette pratique est passé de 2 % à plus de 30 %. Selon les estimations, il se pourrait même qu’un français sur deux soient incinérés d’ici 2030. Cela est dû à plusieurs raisons : écologiques, personnelles,  économiques et pratiques, surtout avec la saturation au niveau de certains cimetières français.

Comment choisir un crématorium ?

La crémation doit être réalisée obligatoirement dans un crématorium. La France compte actuellement près de 200 crématoriums répartis dans toutes les régions et un peu plus de 30 projets avancés qui témoignent le développement de l’idée crématistes dans le pays.

En général, les crématoriums sont gérés par voie d’une délégation de service publique. Ce qui signifie que leur gestion est assurée par des sociétés privées pour le compte de la municipalité du lieu d’implantation. Le tarif de crémation est donc définit lors d’un conseil municipal. De même, le prix peut être réduit pour les personnes qui résident dans  la commune concernée.

Le choix du crématorium se fait souvent selon la localisation du défunt. Puisque la crémation doit se faire dans les 6 jours qui suivent le décès, il est préférable de choisir un crématorium proche. Cela permet également d’éviter des frais de déplacement onéreux. D’autres éléments peuvent aussi varier votre choix comme le tarif proposé par le crématorium, ainsi que ses prestations : présence de salle de cérémonie et salle de convivialité, possibilité de personnaliser l’hommage par la diffusion de vidéo et musique… Quoiqu’il en soit, les familles sont libres de choisir un crématorium selon leurs attentes.

Crémation : Quelles sont les réglementations en vigueur ?

Il existe plusieurs règlements à suivre en ce qui concerne la crémation. Pour commencer, la crémation doit se faire dans les 6 jours qui suivent le décès comme pour l’enterrement (hors dimanche et jours fériés). Il convient donc de se poser la question : crémation ou une inhumation ? Après le décès.

Le défunt doit également être incinéré dans son cercueil. Celui-ci doit être scellé par la police. En effet, lors d’une crémation la pose des scellés est inévitable puisque les crématoriums refusent d’incinérer un cercueil non scellé.  

Il est indispensable de retirer tout appareil électronique (comme un pacemaker) avant l’incinération pour éviter qu’il explose dans le four crématoire et l’abimer.

Enfin, une loi de 2018 met les cendres du défunt au même titre que les corps inhumés. Ainsi, les cendres doivent être traitées avec respect.

procedures

Qu'est ce qu'une urne ?

De plus en plus répandue, la crémation requiert l’introduction du cercueil contenant le corps du défunt dans un four crématoire à 900°. A la fin de ce procédé, les cendres sont recueillies dans un cendrier qui sera ensuite inséré dans une urne funéraire.

Également nommé cinéraire, l’urne funéraire est un vase fermé qui sert à conserver les cendres après une crémation. Celle-ci est équipée d’une plaque sur laquelle l’identité du défunt (nom, prénom, date de naissance et de décès) ainsi que le nom de crématorium sont apposés.

Selon le choix de la famille, elle peut être déposée dans un columbarium (espace destiné au recueil des urnes dans les cimetières), inhumée dans une sépulture ou scellée sur un monument funéraire. Il est également possible de garder l’urne cinéraire dans une propriété privée mais pas à l’intérieur d’un logement.

urne cinéraire

Comment choisir l’urne ?

Les prix et les modèles d’urnes funéraires sont très variables. Il est important de choisir l’urne selon la destination des cendres. Si vous prévoyez de l’inhumer dans une sépulture ou la placer dans un columbarium, privilégiez une urne esthétique conçue avec des matériaux solides. En cas de dispersion des cendres, un modèle simple fera l’affaire.

Il est également conseillé de choisir l’urne cinéraire selon la personnalité du défunt. Elle doit représenter parfaitement la personne décédée surtout si vous voulez conserver les cendres. Certes, ce choix est difficile, mais vous pouvez bénéficier des conseils d’un professionnel. Il est également possible de commander une urne personnalisée en faisant appel à votre créativité.

Si l’urne doit être transportée dans une autre région ou un autre pays par la poste, optez pour un modèle résistant. En effet, il n’est pas rare que l’urne se casse lors du transport. Pour éviter ce souci, vous pouvez  également confier le transport de l’urne à une entreprise de pompes funèbres

Enfin, sachez qu’il existe aujourd’hui des urnes écologiques et biodégradables avec lesquelles on peut faire pousser des arbres. Notez cependant que l’utilisation d’urne biodégradable peut être interdite dans certains cimetières pour simplifier une éventuelle exhumation.

Qu'en est-il du devenir des cendres ?

La loi a récemment fait évoluer les choses sur le devenir des cendres. Ces dernières peuvent être conservées ou dispersées. Il est complètement interdit de conserver les cendres du défunt chez soi, il existe des espaces publics prévus à cet effet, concernant la dispersion des cendres, la loi offre assez de libertés sur ce point.

nature
  • Dispersion des cendres : où peut-on disperser les cendres ? Les cendres peuvent être dispersées directement dans la nature (forêt, cours d’eau par exemple) dans l’espace public. Les voies publiques (routes) et lieux privés sont interdits (un jardin privé par exemple). Les jardins du souvenir sont des lieux qui ont créés à proximité des crématoriums ou dans les cimetières pour recueillir les cendres.
  • Conservation des cendres : Comment conserver l'urne ? Là encore, il est interdit de conserver les cendres chez soi. Plusieurs possibilités existent : l’urne peut être déposée dans une case d’un columbarium accompagnée d’une plaque commémorative. L’urne peut aussi être directement scellée sur un monument funéraire ou encore inhumée.

En cas d’indécision, il est possible de conserver l’urne cinéraire pendant une année au crématorium afin de mieux réfléchir au devenir des cendres.

Les formalités administratives à suivre

Conserver ou disperser les cendres ? Que vous souhaitiez disperser des cendres ou les inhumer, vous devez respecter certaines obligations. L’autorisation du maire est toujours obligatoire.

Si vous choisissez de ne pas déposer les cendres dans un cimetière, vous devez tout de même faire une déclaration auprès du maire de la commune du lieu de naissance du disparu afin de mettre à jour son acte de naissance.

Si l’urne est inhumée dans un lieu privé, il vous faut obtenir une autorisation préfectorale. Il est obligatoire que les proches du défunt puissent accéder à ce lieu pour pouvoir se recueillir.

Si vous souhaitez disperser les cendres en pleine nature et que le lieu est accessible au public, vous devez recueillir le consentement du propriétaire du terrain, pour disperser les cendres dans la mer, vous avez besoin, au préalable, de faire une déclaration à la mairie du port du bateau.

L’urne funéraire peut être transportée librement en province. Cependant,  si vous envisagez de le transporter à l’étranger, il faut avoir une autorisation du préfet du département du crématorium ou du lieu de résidence du demandeur. Une déclaration auprès de l’ambassade ou le consulat du pays concerné est également obligatoire.

Cérémonie d’hommage et crémation

cérémonie d'obsèques

Comment se passe la cérémonie de la crémation ? Comme lors d’une inhumation, la famille peut organiser une cérémonie d’hommage avant la crémation avec l’aide des pompes funèbres. Celle-ci peut se dérouler dans différents lieux. Selon les convictions du défunt ou les souhaits des proches, la cérémonie peut être laïque ou religieuse. Une cérémonie laïque inclut souvent des lectures, de la musique et des textes. Dans le cas d’une cérémonie religieuse, le temps d’hommage comprendra des prières, des chants, des bénédictions et des psaumes. Les textes cités lors d’une cérémonie d’hommage peuvent raconter l’histoire du défunt, votre intention et affection, ou contenir un discours personnalisé.

Certains crématoriums proposent des salles de cérémonies avec équipement sonore et visuel permettant de personnaliser une cérémonie d’hommage par la diffusion de vidéo, d’images et de musiques. Un maître de cérémonie peut veiller au bon déroulement de ce moment et accueillir les proches.

Combien coûte une crémation ?

Le tarif de la crémation d’un cercueil est déterminé par le conseil municipal : il comprend une taxe de crémation à laquelle il faut ajouter le prix du cercueil et d’urne ainsi que les prestations gérées par l’agence de pompes funèbres. D’autres facteurs peuvent varier le prix comme la religion, la place de la commune, ainsi que le taux de la crémation.

calculateur

Certains crématoriums peuvent affichés des tarifs élevés comme celui d’Ajaccio estimé à 1 170 €, tandis que d’autres affichent des tarifs moins chers. Contrairement à ce que l’on pense, la concurrence n’est pas un variable du prix de la crémation. Autrement dit, le nombre de crématorium dans une région n’a pas influence pas les prix.  Par exemple, le département du Nord possède 7 crématoriums dont le prix est situé entre 450 € (Caudrésis-Catésis) et 680 € (Orchies).

Que vaut une crémation ?

Voici quelques exemples à titre indicatif

  • Paris – 497  €
  • Nantes – 516,86 €
  • Marseille – 507,19 €
  • Auxerre – 481 €

Quelques éléments à savoir

  • L’urne ne contient que les cendres du défunt et non celles du cercueil qui est prévu à cet effet.
  • Pour procéder à une crémation, il est impératif d’avoir l’autorisation du maire de la commune du lieu du décès.
  • Lors de la crémation, il y a un rejet dans l’atmosphère de mercure, dioxine, plomb et autres substances nocives. C’est pourquoi, tous les crématoriums français sont aujourd’hui équipés d’un système de filtration de fumée répondant aux normes européennes en vigueur depuis février 2018.

Conclusion

La crémation est de plus en plus populaire dans le monde. Les pays les plus concernés sont : le Japon où 99% de la population se fait crématiser, 85% dans la ville de Hong-Kong en Chine, et 75 % dans la République Tchèques. Généralement, les pays de culture traditionnelle catholique sont les moins touchés par cette tendance.

En France, l’inhumation et la crémation demeurent les méthodes les plus répandues malgré l’apparition de nouvelles pratiques alternatives et écologiques ces dernières années. Parmi ces pratiques, il y a par exemple la promession (transformation du corps en fines particules grâce au froid), l’aquamation (utilisation de mélange chimique pour dissoudre le corps), ou encore l’ou encore l’utilisation des cendres pour créer des récifs naturels, des œuvres d’art… D’ailleurs, ces pratiques sont encore interdites dans l’hexagone.

Les derniers conseils
volontés funéraires
29 juin 2020
Directives anticipées, volontés funéraires ou dernières volontés
Lire le conseil
loi d’enterrement civil à la mairie
23 juin 2020
Où est-ce qu’on est sur la loi d’enterrement civil à la mairie ?
Lire le conseil
22 juin 2020
Nouvelles pratiques funéraires écologiques et révolutionnaires
Lire le conseil
Composer un texte d'enterrement
22 juin 2020
Que faut-il savoir sur les textes d’enterrement ?
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU