Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Toussaint 2019 : comment commémorer la mémoire des défunts ?

Comme l’indique son nom, la Toussaint est la fête de tous les saints, fête joyeuse. Cette fête catholique ne doit pas être confondue avec la fête des morts lors de laquelle on fleurit les tombes. Les morts sont fêtés le 2 novembre, c’est une journée en souvenir de tous les défunts. Il est de tradition de fleurir les cimetières à cette occasion pour ne pas oublier ceux qui ont disparu. Rappelons que les Chrétiens croient en la vie après la mort.

La Toussaint, fête des saints

Les protestants ne pratiquent pas le culte des saints, certaines Eglises luthériennes célèbrent tout de même cette fête. Les Eglises orthodoxes et certaines Eglises orientales célèbrent le dimanche de tous les Saints, cette célébration n’a cependant pas lieu en novembre mais le dimanche suivant la Pentecôte. La Toussaint était auparavant célébrée à des dates proches de la fête de Pâques et de la Pentecôte, et cela n’était pas illogique : les saints ont mis le Christ au centre de leur vie et espèrent la Résurrection.

Puisque tous les saints sont concernés par la Toussaint, les chrétiens chantent à cette occasion la litanie des saints. Ce n’est pas une prière mais une demande d’intercession auprès de Dieu. Cette fête est également l’occasion de rappeler que chaque homme est appelé à la sainteté qui n’est pas réservée à quelques élus. A chacun de choisir son cheminement, doutes et questionnements sont permis.

 

Pourquoi se rendre au cimetière ?

On estime que chaque année 60% des Français se rendent au cimetière, tous âges confondus. Petits et grands, jeunes ou vieux, familles entières se rendent sur la sépulture de leurs parents.

Une visite au cimetière le jour des morts peut avoir plusieurs buts.

Si le deuil est récent ou mal accepté, se rendre au cimetière permet de confirmer cette réalité et de constater les faits. Symbolique et concret sont ainsi réunis par la présence de la tombe.

Aller au cimetière, c’est aussi rendre visite aux défunts. Ce passage au cimetière permet de prendre soin des tombes, de les fleurir et de se remémorer des souvenirs avec les personnes disparues.

C’est une manière d’entretenir la mémoire du défunt et la trace qu’il a laissée de son passage sur terre. On se rend souvent en famille au cimetière pour prier les défunts de la famille.

  

Fleurir les tombes

Mettre des fleurs est un signe d’affection et de souvenir. On fleurit les tombes des personnes que l’on a appréciées, c’est une manière de ne pas les oublier.

Le chrysanthème reste le roi des fleurs et orne les tombes. Il est assez fragile, craignant pluie et vent mais il apporte un charme certain aux tombes. De manière générale, les fleurs sur les tombes symbolisent le respect, la tendresse, l’amitié et l’amour.

Fleurir les tombes n’est pas un rite universel. Les juifs ne déposent pas de fleurs sur les tombes mais déposent un petit caillou, symbole de leur visite. Les musulmans ne déposent ni fleurs ni cailloux et ne décorent pas les tombes.

Comment commémorer les défunts autrement ?

La cérémonie d’hommage

Fleurir les tombes n’est pas la seule manière de commémorer les défunts. Il est possible d’organiser une cérémonie d’hommage même plusieurs années après le décès. La date peut être choisie en fonction de la date du décès de la personne pour laquelle on souhaite célébrer l’hommage. La cérémonie peut être organisée de manière très libre, on peut par exemple rassembler amis et familles sur le lieu de la sépulture et se recueillir.

 

La plaque funéraire et les objets du souvenir

Les objets du souvenir rendent un hommage personnalisé aux défunts. Ils matérialisent le souvenir à travers une gravure, une photo, un texte. Il peut s’agir d’une croix, d’un livre, … La plaque funéraire se décline sous différents matériaux : granit, ardoise, verre, … Certains accessoires, les inter funéraires, sont aussi un bon moyen pour exprimer des sentiments. On peut y faire inscrire ce que l’on souhaite et les faire fixer sur la plaque funéraire.

 

Les objets personnels

A chaque culture son rituel pour entretenir la mémoire des défunts. Certaines personnes choisissent de garder des objets personnels qui ont appartenu au défunt comme des vêtements, carnets de dessins, … D’autres personnes ont besoin de porter les bijoux des disparus ou d’afficher des photos de la personne. On peut aussi allumer des bougies pour se relier à la personne décédée.

 

Parler de l’être perdu

On n’a pas toujours besoin de marqueurs physiques pour commémorer la mémoire des défunts. Le discours peut être un très bon moyen pour se souvenir des disparus que l’on aimait. Evoquer un souvenir ou une histoire personnelle avec des proches permet d’honorer la mémoire de la personne décédée.

 

Profitez de la Toussaint le premier novembre pour fêter les saints. Si vous souhaitez rendre hommage aux défunts, ayez une pensée pour eux le deux novembre, fleurissez les tombes ou faites vivre leur souvenir autour de vous.

 

ban-oi-tarificateur

 

haut de page Revenir en haut de la page