1. Accueil
  2. Avant
  3. Comment réduire ses frais via un contrat ?

Comment réduire ses frais via un contrat ?

Temps de lecture estimé : 2 minutes
introduction

La convention obsèques comprend généralement des clauses standards. Ces conditions peuvent être négociées par le souscripteur. En fonction de ses souhaits, il peut en effet demander à l’assureur de retirer ou modifier certains points du contrat qui peuvent le freiner. Le prix des obsèques étant par essence déjà assez élevé, il faut ainsi bien prendre le temps de vérifier d’éventuels frais annexes liés à la convention obsèques.

réduire les frais d'obsèques grâce à un contrat obsèques

Sommaire :

Prendre son temps avant la signature

La souscription à la garantie obsèques est souvent pour certaines personnes une étape rapide. En effet, on souhaite tout préparer et régler à l’avance pour ne plus en parler et avoir ainsi l’esprit libre. Mais certains éléments sont à vérifier plutôt deux fois qu’une :

  1. Le choix du cercueil : Si vous souhaitez des obsèques simples, privilégiez un cercueil en chêne (beaucoup moins onéreux), choisissez le minimum de poignets (quatre) et optez pour un capitonnage simple.
  2. Le transfert du corps en chambre funéraire : Généralement pas nécessaire étant donné que la plupart des hôpitaux mettent à disposition des familles une chambre mortuaire, et ce gratuitement.
  3. Vérifier les doublons : Si vous possédez une carte bancaire VISA, celle-ci couvre les frais de rapatriement. Il n’est donc pas nécessaire de payer une deuxième fois cette prestation.
  4. Prendre le temps de relire son contrat : Le but est qu’il n’y ait pas de contradiction par rapport à votre type d’obsèques choisi. Si par exemple vous optez pour une crémation avec dispersion des cendres, pas besoin de payer d’éventuelles prestations d’entretien de tombe ou autre gravure funéraire.

La fixation du capital obsèques

Pour payer votre convention obsèques, vous avez 3 types de cotisations possibles :

  • Cotisation unique : payer la totalité en un seul versement,
  • Cotisation temporaire : plusieurs versements réguliers (mensuels par exemple),
  • Cotisation viagère : jusqu’au décès du souscripteur ;

Si vous avez un capital important de côté, il est alors préférable d’opter pour un versement unique. Pour des économies moyennes, le versement régulier est la solution la plus efficace. Enfin, pour les plus petits budgets, la cotisation viagère semble être la plus adaptée même s’il y a toujours le risque de cotiser nettement plus que le coût réel des funérailles. Pour en savoir plus sur les cotisations, cliquez-ici.

Les derniers conseils
comment trouver un défunt
17 septembre 2020
Comment trouver un défunt ?
Lire le conseil
éloge funèbre, oraison funèbre
27 juillet 2020
Éloge funèbre : conseils de rédaction et exemple de discours
Lire le conseil
Décor crematorium
26 juillet 2020
Comment peut-on personnaliser la salle de recueillement dans un crématorium ?
Lire le conseil
 Publication d’avis de décès
19 juillet 2020
À combien coûte le prix d’une publication d’avis de décès dans la presse ?
Lire le conseil

Devis Assurance

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU