Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

L’enterrement protestant : cérémonie et déroulement des obsèques.

La cérémonie protestante se distingue de la cérémonie catholique et de la cérémonie orthodoxe. A l’apparition de cette religion, les pasteurs ne célébraient pas les funérailles, cela ayant quelque peu évolué depuis.
Devant le protestantisme, l’Eglise est très présente pour les vivants au moment du deuil, elle se montre affective et fraternelle. 
Si les protestants et les catholiques sont chrétiens, on observe néanmoins des différences dans les rites funéraires. Attachons-nous aux spécificités d’un enterrement protestant.

 

Les traditions protestantes

Des rites funéraires entre sobriété et simplicité

tradition protestanteLa cérémonie se déroule dans une très grande simplicité tout en accordant une certaine liberté d’organisation. Les obsèques protestantes sont très peu portées sur le superflu. La cérémonie religieuse est placée sous le signe de la confiance dans la grâce de Dieu qui veille sur la personne disparue à nos yeux. Le défunt est « entre les mains de Dieu ». 
La prière des humains n’a donc aucun impact sur le sort du défunt et les obsèques chez les protestants visent uniquement la consolation de l’entourage. 

A l’origine, les pasteurs ne célébraient pas les services funéraires pour éviter toute pratique superstitieuse. En effet, pour les protestants, la cérémonie funéraire ne s’adresse pas au défunt mais bien aux vivants, à ceux qui restent. 

La place du corps dans les obsèques protestantes

Il n’y a aucune sacralisation du corps et la cérémonie peut donc tout à fait se faire sans la présence de celui-ci.
Elle a pour but d’annoncer la nouvelle d’une vie donnée au-delà de ce que nous pouvons imaginer. La cérémonie protestante permet avant tout de soutenir les proches dans le deuil.

C’est pourquoi la cérémonie peut être célébrée après l’inhumation ou la crémation, sans la présence du corps du défunt. Pour les protestants, notre vie n’est pas le fruit de nos mérites mais le don gratuit de Dieu qui nous propose une identité nouvelle.

Si la présence du cercueil n’a rien d’obligatoire, elle est cependant de plus en plus voulue par l’entourage du défunt. Puisque les obsèques protestantes se font dans la simplicité et le dépouillement, le cercueil est souvent à l’image de la cérémonie : assez brut et sans ornement.
Le superflu n’est pas de mise et une simple croix nue posée sur le cercueil peut servir d’ornement. Il n’y a pas de bénédiction ni d’aspersion d’eau bénite sur le cercueil.

Les familles endeuillées expriment leur peine avec la communauté pour essayer de la soulager. Le pasteur tentera de personnaliser au maximum le moment de recueillement en évoquant les étapes phares de la vie du défunt. Le tout accompagné de prières et textes.

 

Les étapes d’une cérémonie protestante

La cérémonie, qui dure entre 30 minutes et une heure, se déroule habituellement au temple et comprend les étapes suivantes :

ceremonie protestante

  • Accueil de la famille
  • Temps de mémoire avec évocation de la vie du défunt par des proches, sans s’adresser au défunt.
  • Prière de louange à Dieu pour la vie du défunt et d’intercession pour le réconfort des personnes éprouvées par le deuil
  • Lecture de l’Ecriture avec un message du pasteur, en lien avec ce temps de deuil et d’espérance, et avec la personnalité du défunt
  • Chant d’un psaume ou d’un cantique si la famille le désire
  • Bénédiction des vivants

 

Une cérémonie protestante a trois buts principaux :

> Réunir les personnes proches du défunt pour témoigner et se retrouver en communauté. Etre ensemble permet de témoigner d’une certaine fraternité et montre à la famille qu’elle n’est pas seule dans le deuil.

> Remercier Dieu pour l’existence de la personne disparue. Les protestants nomment d’ailleurs souvent leurs obsèques ‘service d’action de grâce’. Dans la religion protestante, on ne prie pas pour les morts, et cela n’a pas de sens, le salut vient uniquement de la grâce reçue de Dieu.

> Entendre l’Evangile, pleine d’espérance, pour se rappeler que l’homme n’est pas condamné mais promis à la vie.

 

L’organisation de la cérémonie funéraire

La cérémonie reste très flexible et n’est pas figée.

La famille peut choisir les textes qui seront lus lors de la cérémonie et les éventuels chants, ceux-ci peuvent être profanes. Des demandes particulières peuvent être faites pour rendre la cérémonie unique. La famille du disparu consulte le pasteur qui lui prodigue des conseils et s’assure que les chants et textes profanes auront leur place.

Le pasteur n’est pas la seule personne à pouvoir prendre la parole lors de la cérémonie. Tout proche souhaitant rendre hommage au défunt peut le faire. L’accent est mis sur les qualités les plus importantes du défunt, il est plutôt conseillé de ne pas s’adresser au mort mais de l’évoquer simplement. Les textes bibliques préférés de la personne décédée peuvent être sélectionnés pour la cérémonie. Cette dernière peut aussi avoir lieu lors de la mise en terre au cimetière ou lors de la crémation au crématorium (le pasteur y est alors aussi présent).

Les fleurs se font plutôt rares lors du rite protestant. A l’image des temples protestants, sobres, le lieu de sépulture doit lui aussi respecter cette simplicité. C’est le contact direct du protestant croyant à Dieu que l’on retrouve dans cette sobriété, les fioritures ou ornements trop chargés ne seraient qu’une barrière en plus.

Si les fleurs ne sont pas de la cérémonie, il est en revanche assez fréquent de jeter une poignée de terre sur le cercueil lors de la mise en terre. Les proches, amis et connaissances du défunt peuvent être encouragés à faire un don à des œuvres caritatives (plutôt que d’offrir des fleurs).

 

Crémation, don du corps et don d’organes : y a-t-il des interdictions ?

Les protestants n’interdisent pas la crémation, ce sont d’ailleurs les premiers en France a l’avoir acceptée à la fin du XIXème siècle (contre 1963 pour les catholiques).
De nos jours, ils y recourent davantage que les catholiques. Il n’y aucune indication contre le don du corps à la science. Puisque le corps mort n’est pour les protestants pas sacré, le don d’organes, lui, est signe de générosité envers les autres. D’où le commandement « tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Pour en savoir plus sur le rite protestant, consultez le site oratoiredulouvre.fr ou protestants.org

 

A savoir

Les cérémonies protestantes varient d’une confession (évangélique, luthérienne, calviniste, etc) à une autre. Notre interview du pasteur Helder Pereira peut vous éclairer sur le sujet.

Sobre, la cérémonie funéraire protestante reste un moment pour remercier Dieu pour les bienfaits accordés au défunt lors de sa vie terrestre. L’accent est mis sur l’espérance en la vie éternelle et permet d’accompagner la famille et les amis du disparu.

 

Article mis à jour le 15 octobre 2018

 

Cet article fait partie du dossier Cérémonies

haut de page Revenir en haut de la page

Charles Simpson

Fondateur du site Obseques-Infos depuis 8 ans et continuellement en relation avec les acteurs du funéraire, Charles Simpson est également rédacteur de la rubrique “organisation d’obsèques.”

Devis obsèques protestantes Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici