Estimation du prix des obsèques dans votre ville calcul

Les Bouddhistes, adeptes de la crémation, quelle approche de la mort ?

Intéressons-nous à la symbolique de la crémation dans l’univers bouddhiste.

On estimerait aujourd’hui en France le nombre de bouddhistes à environ 600 000. Il n’est pas toujours évident de définir clairement le bouddhisme, certains le considèrent comme une philosophie tandis que pour d’autres, il s’agit d’une religion. Pour tous les croyants, c’est une sorte de chemin permettant d’atteindre la vérité. Répandu en Asie, le bouddhisme est divisé en plusieurs courants, les pratiques et coutumes concernant les funérailles sont cependant assez similaires.

bouddhistes crémation

La conception de la mort

La conscience est très importante chez les bouddhistes, bien plus que le corps qui n’est qu’une enveloppe. Contrairement à d’autres cultures ou religions, la mort est loin d’être un malheur. C’est une libération qui permet d’atteindre le Nirvana, état de paix suprême.

Le décès de l’être humain est également le début d’une existence nouvelle pour la personne décédée puisque celle-ci se réincarne dans les croyances bouddhistes. L’esprit du défunt peut incarner le corps d’un homme ou d’un animal selon le karma de la personne disparue. Sagesse et bienveillance conduisent à une renaissance positive. Actes malveillants et désobéissance envers les préceptes de Bouddha conduisent à une régression.

 

La préparation du corps

Le corps est revêtu d’une tenue blanche.

Le processus de mort peut être long et se poursuit après l’arrêt du cœur du défunt, cela peut durer de quelques heures à quelques jours.

bouddhismeLe corps est placé sur le côté droit, en position du « lion couché ». La main gauche du défunt repose sur sa cuisse gauche pendant que sa main droite est sous le menton et ferme la narine droite. Cette posture est adoptée en référence à la posture de Bouddha lorsqu’il expira. Le corps ne doit pas être touché pendant la mort du défunt, même une fois la respiration arrêtée. Si, pour une raison quelconque, le corps devait être bougé, le sommet du crâne doit être touché en premier. Si la conscience n’a pas encore quitté l’enveloppe terrestre du défunt, elle peut, à ce moment, quitter le corps par le crâne.

La famille et les amis entourent la personne en passe de décéder. Ceux-ci ne doivent en aucun cas pleurer ou montrer des signes de chagrin. La paix intérieure pourrait empêcher le défunt de quitter notre monde. L’entourage du défunt l’aide à se concentrer et à méditer pour qu’il puisse sortir de son corps au moment de la mort. Juste après le décès, on peut lire le Livre des morts tibétains.

 

La crémation, un moyen de libérer le corps et l’esprit

libération espritL’esprit du mourant est souvent en proie à diverses hallucinations. La personne a peur et peut souffrir. Les bouddhistes considèrent que les apparences ou hallucinations qui peuvent survenir et se manifester ne dépendent pas des croyances mais bien du karma et donc de la manière dont la personne a vécu sa vie terrestre. Les enfers n’existent pas pour les bouddhistes, cependant, si la personne a commis des actes négatifs sur terre, son esprit la fera souffrir au moment de mourir.

La famille et l’entourage organisent une veillée. Le corps est placé dans un cercueil et des chants sont récités, ils ont vocation à mieux supporter l’épreuve de la séparation avec le défunt. Les bouddhistes prônent la crémation qui permet de libérer l’âme et le corps et de permettre la réincarnation. Ce processus dure entre une et deux heures et des prières sont dites pour accompagner la conscience du défunt.

Les proches profitent de ce temps pour se recueillir et aider la conscience du défunt à trouver le chemin d’une réincarnation positive. Bien souvent, un moine bouddhiste et la famille assistent à la crémation. Les cendres sont ensuite déposées au temple et mélangées avec de la glaise par les moines. Les cendres sont ainsi moulées et conserver au temple, elles symbolisent l’éveil. Elles peuvent aussi être mises en terre. A la suite des obsèques, l’entourage se rassemble au temple pour prier et se retrouver.

 

Si de plus en plus de personnes font le choix de la crémation aujourd’hui, pour les bouddhistes, elle est une évidence puisqu’elle aide le défunt à renaître de ses cendres.

Devis obsèques Gratuit et sans engagement
Devis par email
Cliquez ici