1. Accueil
  2. Actualités
  3. De nouvelles règles successorales qui font la joie des expatriés

De nouvelles règles successorales qui font la joie des expatriés

Temps de lecture estimé : 4 minutes
introduction

Les Français les plus riches qui ont un patrimoine à l’étranger vont être ravis. De nouvelles normes européennes sont entrées en vigueur depuis le 17 août visant à simplifier les successions internationales. Il s’agit d’alléger les droits de succession pour les héritiers de ces successions.

Payer moins de droits de successions, tel est le credo des personnes fortunées. Les successions internationales sont chaque année très nombreuses : environ 450.000 soit une succession sur dix. Les situations juridiques sont souvent compliquées.

seniors

Sommaire :

Comment se passait une succession internationale ?

Si le contribuable possédait des biens meubles à l’étranger, c’était la loi du pays de résidence habituelle qui s’appliquait. Pour les biens immobiliers, ils étaient eux régis par la loi du pays où ils se trouvaient. Chaque pays mettait en œuvre son régime de succession. Un vrai casse-tête chinois ! 

Une harmonisation européenne pour le bien-être de tous

C’est le règlement européen du 4 juillet 2012 et son entrée en application qui changent la donne. Désormais, tous les biens mobiliers et immobiliers du défunt sont soumis à la même loi, celle du pays où le défunt avait sa résidence habituelle. La résidence fiscale l’emporte.

Cependant, le défunt peut mettre une autre disposition dans un testament, pacte successoral ou dans une donation entre époux. Dans ce cas, c’est la loi du pays dans lequel le défunt a sa nationalité qui prévaut.

Du côté de la fiscalité, c’est plus complexe. Il faut regarder s’il y a une convention entre les pays concernés. S’il n’y a rien, c’est la fiscalité du pays où le défunt à sa résidence habituelle qui s’applique.

Un certificat successoral européen nouvellement créé

Ce certificat successoral européen permet aux ayants droit de certifier qu’ils sont bien les héritiers du défunt. Dans tous les cas, il convient d’aller consulter son notaire pour savoir comme se passe une succession internationale.

Si vous êtes riches et possédez des biens dans plusieurs pays, cette nouvelle loi est faite pour vous. N’hésitez pas à faire valoir vos droits.

Les dernières actualités
21 juillet 2020
Cérémonie funéraire : les résultats de notre sondage, que faut-il retenir?
Lire le conseil
tombe musulman
24 juin 2020
Confinement et tombe musulmane
Lire le conseil
cimetière obsèques
20 mai 2020
La Toussaint, une affaire de date et de fleurs ?
Lire le conseil
femme
20 mai 2020
Donation : les Français inquiets pour la fiscalité
Lire le conseil

Devis Obsèques

gratuit et sans engagement
    * Téléphone obligatoire pour la prise de contact
      Confidentialité des données

      OU